«

»

Juil 03 2017

4 juillet 201 Cherbourg: le CANO appelle à manifester contre un nouveau transfert de MOX au Japon

Communiqué de  presse CANO CRILAN du 3 juillet 2017

Transport de MOX vers le Japon : AREVA continue son commerce mortifère

Ce n’est pas le premier transport de plutonium d’AREVA vers le Japon. Le plus important s’est produit sous protection militaire et satellitaire en 1992 : 1700 tonnes utilisables pour doter ce pays de l’arme nucléaire, une quantité pour  se doter de plusieurs centaines de bombes A à terme.

Depuis AREVA a opté pour l’envoi de ce plutonium sous forme de MOX, combustible mixte uranium-plutonium pour équiper les réacteurs électronucléaires.

Le transport par avion avait été récusé. Le transport par mer choisi mais sans passer par la méditerranée, le  Canal de Suez,  le Golfe, l’océan indien par crainte (déjà) d’attentats terroristes, de piratages dans le secteur des Philippines. Le grand tour par le sud de l’Afrique, le grand sud de l’Australie et la Nouvelle Zélande et la remontée du nord prend plus de 70 jours. Le bateau grandement chargé en fuel  au départ peut nourrir un incendie en mer. Qui plus est, AREVA est même  allé construire à Rokkasho Mura, au nord du Japon, une usine dédiée comme à la Hague au retraitement-extraction  du plutonium. Cette usine est en essais depuis plusieurs années…

Le Japon dispose « sur l’étagère »  de plutonium éventuellement utilisable à des fins militaires, grâce à AREVA.  Qui plus est encore le MOX « français » une fois arrivé au Japon est introduit dans les centrales nucléaires comme combustible  accroissant ainsi les risques de criticité et d’accident majeur malgré la sensibilité de ce pays aux séismes et aux tsunamis.  A Fukushima le réacteur 3 qui a explosé fonctionnait au MOX … d’AREVA répandant le  contenu du cœur dans l’atmosphère, sur terre et sur mer…

Qu’y a-t-il de changé avec les récents changements politiques apparents ?. Plus ça change et moins ça change !

Fière d’elle-même  et irresponsable,  AREVA continue pour des raisons commerciales. Son  nouveau slogan pourrait être « En Marche pour la prolifération de l’arme atomique dans l’est asiatique, en Marche pour les risques multiples pris au cours des transports maritimes, en Marche pour la remise en service des réacteurs nucléaires arrêtés depuis la catastrophe de Fukushima, au mépris des populations diverses concernées ».

La coordination antinucléaire Ouest (CANO) et le CRILAN appellent la population à dénoncer cette nouvelle mise en danger d’autrui internationale.

Rendez-vous sur le parcours des camions chargés de transférer ce MOX de la Hague au Port de Cherbourg le mardi 4 juillet à partir de 18 heures au Rond-Point des Flamands à Tourlaville

Voir aussi:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*