«

»

Mar 09 2015

Abeilles : la liste des nuisances s’allonge

C’est le message du président du Groupement de défense sanitaire apicole (GDSA), samedi à Saint-Lô. Ouest France 9 mars 2015
Le varroa, le frelon asiatique ou encore l’aethina tumida.

Ce sont trois nuisibles pour les abeilles et les apiculteurs, évoqués samedi par le GDSA. « La liste des nuisances s’allonge », constate son président Bernard Poncet.

Le GDSA fournit notamment des médicaments contre le varroa, grâce aussi à des aides financières du conseil général.

Pour le frelon asiatique, sa présence dans la Manche remonte à 2013. « D’abord dans la région d’Avranches, de Granville. Maintenant, on en trouve aussi dans le Val-de-Saire, poursuit Bernard Poncet. Il s’implante tout doucement. Il n’y a pas de nuisances extrêmes pour le moment mais c’est inquiétant. »

Quant à l’aethina tumida, il s’agit d’un coléoptère africain détecté en Italie en 2014, et dont les apiculteurs redoutent sa capacité de colonisation.

« Il est donc très important d’identifier tous les ruchers, précise le président. Mais dans la Manche, cela ne marche pas très bien. » Depuis 2010, les apiculteurs doivent en effet s’enregistrer de façon volontaire auprès du Groupement de défense sanitaire ou en ligne (téléruchers sur le site service-public.fr). « Il y a 204 déclarations d’apiculteurs dans la Manche. Or, il y aurait de 500 à 600 possesseurs de ruches, termine Bernard Poncet. En cas de maladie, des abeilles peuvent infecter une autre ruche. » Donc les propriétaires de ruchesont expressément invités à se déclarer.

Christophe LECONTE.

Un lien utile

Les abeilles en danger

http://www.abeillesentinelle.net/abeille/les-abeilles-en-danger.html

Le varroa : un véritable vampire des ruchers.

Le varroa est un acarien visible à l’oeil nu, qui est passé de l’abeille d’Asie, Apis Cerena à notre abeille européenne Apis Mellifera au début des années 1980. Depuis, ce parasite a gagné la totalité des départements français et il provoque des dommages considérables dans les ruchers qu’il infeste. Il s’attaque aux ouvrières et bourdons adultes, mais également aux larves. La femelle varroa très prolifique pond ses oeufs dans les cellules de couvain, ainsi les jeunes parasitent les larves pour se développer à leurs dépens.

Le frelon asiatique : un terrible tueur d’abeilles.

Depuis peu, une nouvelle espèce de frelon, le frelon asiatique (Vespa Valutina) se propage à toute allure sur notre territoire. Importé de Chine dans des poteries, il est arrivé en Aquitaine en 2004 et on constate sa présence aujourd’hui jusqu’en Ile de France. Particulièrement agressif, y compris à l’égard de l’homme, s’il est dérangé, c’est un épouvantable prédateur pour les abeilles dont il aime se régaler. Une dizaine de frelons en vol stationnaire suffisent à décimer une colonie en quelques jours.
L’UNAF demande que l’espèce soit classée nuisible pour organiser efficacement la lutte contre cet exterminateur de ruches.