Astrid, un nouveau type de réacteur nucléaire plus explosif encore

Conférence du 22 novembre 2012, Aix en Provence, Ecole des Arts et Métiers avec la participation du CEA, Commissariat à l’Energie Atomique et SFEN, de la SFEN Société Française de l’Energie Nucléaire qui donne également des conférences dans les collèges de vos enfants. Conclusion de la conférence : on y va, mais on ne maitrise encore rien, mais ce sera plus sûr que les autres types de réacteurs. 5 déc. 2012

Conférenciers M. François GAUCHé (CEA rattaché à Cadarache, vallée du Rhône et M. Pierre LE COZ (chef du projet ASTRID), tous deux responsables du nouveau projet de centrales nucléaires nommé, ASTRID, réacteur refroidit au sodium (métal liquide opaque, inflammable au contact de l’air, et générateur d’hydrogène au contact de l’eau donc explosif au contact de l’eau)

  • conférences très techniques, présentant les avancés et les recherches en cours pour faire avancer le projet.
  • Conclusion de la conférence : on y va, mais on ne maitrise encore rien, mais ce sera plus sûr que les autres types de réacteurs. Bidonant !

Une question technique simple s’imposait donc,

Quand bien même nous étions cernés par 400 pro-nucléaires plus ou moins scientifiques et clairement négationnistes. Cette question restera sans aucun début de réponse.
On notera que même si dans l’assistance, certains contredisent les aspects techniques que j’avance, aucun des deux conférenciers ne le fera. Aurions-nous donc raison, du moins en partie ? La vidéo vous éclairera surement.

NB :
Dans la rubrique des abjections, une phrase mémorable de l’une des personnes présentes restera (au sujet des choix énergétiques, tout en niant les 1 millions de morts des suite de Tchernobyl, les 3 millions futurs morts des suites de Fukushima, les 60 millions de morts depuis la création de la technologie nucléaire, et bien sûr, les millions de cancer et autres maladies liées au nucléaire) :
« Il faut raisonner en nombre de morts par kilowatt/heure. »

Ce type de réacteur utilisera 80% d’uranium 238 et 20% de plutonium (source CEA). On sait que un millionième de gramme de plutonium tue de façon sûre un homme. Vaut mieux pas que ça fasse boom, même un petit boom, et que du plutonium se disperse dans l’air ….

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.