Ayraultport de Notre Dame des Landes. Rennes et Nantes peuvent-ils jouer ensemble sans coopérer ?

Coopérer? Rennes s’interroge . En 2009, Michel Carrard est devenu docteur de l’Université de Haute-Bretagne – Rennes II pour un travail de 287 pages intitulé : «L’impact de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes sur le devenir des relations entre Nantes et Rennes : étude prospective à l’aide de la théorie de jeux ». Cette thèse d’ « Aménagement de l’espace-Urbanisme » a été rédigée à la demande des élus de Rennes dans le cadre du laboratoire du CNRS Rennes, Espace et Société (RESO) sous la direction de Guy Baudelle. agencebretagnepresse.com 26/12/2012

Questionner l’opportunité du projet n’était pas dans la feuille de route, mais le débat public (2003) et l’enquête publique (2007) ont été pris en compte. Considérant que Rennes est trop proche de Nantes, l’auteur explore la coopération entre les 5 grandes villes ( Angers, Brest, Nantes-Saint-Nazaire et Rennes) réunies dans l’ Espace métropolitain Loire-Bretagne ( ELMB)  et l’Etat.

Michel Carrard indique, avec prudence, que si Brest, aéroport « neutre » coopérait avec Nantes-Notre-Dame, il pourrait obtenir des bénéfices importants et alors que Rennes, trop proche, ne pourrait que coopérer et y gagnerait, surtout s’il négociait avec Nantes, qui, lui, y gagnerait la paix, au prix d’un gain moins important. Mais un aéroport qui monopoliserait la croissance pourrait aussi accentuer le déséquilibre Est-Ouest de la Bretagne.

Christian Rogel souligne cependant que l’avenir flou et les jeux multiples favorisent la contestation. Nous y sommes.

Source :

PS: L’aéroport intercontinental entre Nantes et Rennes avait pour objectif  une réunification économique Bretagne à 4 départements  et la Loire Atlantique , ce qu’avaient  vu les préfets Vié puis Camous.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.