«

»

Juil 14 2014

Des brevets contre l’humanité : "Les pirates du vivant" par Marie-Monique Robin

Une guerre contre l’humanité, telle est la finalité effrayante provoquée par le brevetage du vivant et le contrôle sur les semences mondiales.
 Dans cette conférence donnée à l’ENS Rennes, Marie-Monique Robin explore la course aux brevets sur le vivant, qui s’apparente à une véritable guerre contre l’humanité. En effet, des multinationales comme Monsanto sont tout simplement en train de prendre le contrôle de l’alimentation mondiale, en détruisant la biodiversité et en s’octroyant un monopole sur les semences à l’échelle de la planète. par Nina K  Agoravox samedi 12 avril 2014

Conférence donnée par Marie-Monique Robin dans le cadre des Journées normaliennes du développement durable à l’ENS Rennes le 15 janvier 2014.

Marie-Monique Robin traite, entre autres, les sujets suivants :

– biopiraterie (cas du haricot jaune du Mexique)

– 3 critères d’attribution des brevets : nouveauté du produit, l’inventivité dans sa conception, le potentiel industriel de son utilisation

– Jusqu’en 1980 les organismes vivants étaient exclus du brevetage

– 1980 la Cour suprême des Etats-Unis permet qu’un micro-organisme soit breveté : « tout ce qui est sous le soleil et qui est touché par l’homme peut être breveté »

– privatisation du vivant, une dérive du droit commun des brevets (violation des textes). Une simple description faite en laboratoire devient brevetable

– en 2005, l’Office des brevets de Washington : 20% de brevets sur le vivant

– Monsanto, entre 1983 et 2005 : 647 brevets liés à des plantes

– en 2000, blé Round up ready de Monsanto (Canada, USA)

– la police des gènes de Monsanto, contre les agriculteurs, avec des « enquêtes » à leur insu

– problème de rotation des cultures avec des repousses de la précédente culture résistantes au Round up

– un contrôle du marché des aliments par quelques firmes, en s’emparant du marché des semences. « Qui contrôle les semences, contrôle les peuples »

– OGM : principe d’équivalence en substance (aucune valeur scientifique)

– 1997, Monsanto et l’introduction des OGM en Argentine (23 millions d’hectares en OGM aujourd’hui). Conflit sur les royalties rétroactives réclamées par Monsanto

– le lobby des producteurs d’OGM veut faire instaurer une reconnaissance universelle des brevets sur le vivant

– article 27.3 (b) de l’OMC

– danger pour l’humanité

– Vandana Shiva : « figure de proue de l’opposition aux brevets sur le vivant »

– La Fondation Bill et Melinda Gates a acheté 500 000 actions de Monsanto. « Bill Gates travaille à ouvrir des nouveaux marchés aux firmes américaines. Ce n’est pas un philanthrope, pas du tout… »

– il faut cultiver la biodiversité dans les champs pour combattre l’éradication des espèces et des variétés dans chacune de ces espèces ; c’est la souveraineté alimentaire de l’humanité qui est en jeu

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/des-brevets-contre-l-humanite-les-44622