«

»

Août 08 2014

La catastrophe de Tchernobyl se poursuit en 2014

88 enfants russes accueillis en Alsace cet été. A Novozybkov, une ville de Russie à 200 km de Tchernobyl, ce n’est pas la vie, ce n’est pas tout à fait la mort non plus ! 41 000 personnes y vivent, comme en apnée. 07 08 2014
Tristesse  et colère !<br /><br />
Les 88 enfants russes arrivés ce dimanche de Novozybkov sont TOUS contaminés par du césium 137 mis en évidence ce 3 août 2014 à Minsk par les scientifiques de l'institut de radioprotection indépendant bélarusse BELRAD dirigé par Alexei Nesterenko !<br /><br />
Aucun des ces gamins n'était né le 26 avril 1986.<br /><br />
Aucun enfant ne devrait avoir du césium 137 dans son organisme.<br /><br />
LA CATASTROPHE DE TCHERNOBYL SE POURSUIT EN 2014.<br /><br />
Merci de diffuser cette information !
Les 88 enfants russes arrivés ce dimanche de Novozybkov sont TOUS contaminés par du césium 137 mis en évidence ce 3 août 2014 à Minsk par les scientifiques de l’institut de radioprotection indépendant bélarusse BELRAD dirigé par Alexei Nesterenko !

Aucun des ces gamins n’était né le 26 avril 1986.
Aucun enfant ne devrait avoir du césium 137 dans son organisme.

Merci de diffuser cette information !
Vassili Nesterenko et l’Institut Belrad

Face à l’inaction et aux mensonges du gouvernement Soviétique sur les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl, le physicien Vassili Nesterenko (02/12/1934 – 25/08/2008), prend position dès les premières heures en réclamant l’évacuation immédiate des habitants dans un rayon de 100 kilomètres de la centrale au lieu de 30 kilomètres.