«

»

Jan 27 2016

Cherbourg exercice de crise nucléaire à l’Arsenal militaire


PPIArsJeudi 28 janvier, le port militaire et la ville de Cherbourg, dont 34 établissements scolaires, seront le théâtre d’un exercice nucléaire de grande envergure.  Par Sarah CAILLAUD Ouest France Cherbourg-Octeville – 

Il n’y a pas eu d’exercice de sécurité nucléaire de cette envergure, sur le port militaire de Cherbourg, depuis 2012. Le 28 janvier, un accident majeur y sera simulé. « Il s’agit de vérifier l’organisation de crise de la base navale, puis la coordination avec les services de l’Etat à l’extérieur. Mais aussi, nous souhaitons, ici, tester notre capacité à informer et sensibiliser la population », a indiqué Olivier Marmion, le directeur de cabinet du préfet de la Manche, lors de la réunion publique organisée ce lundi soir à Cherbourg.

De nombreux acteurs

Ce que l’on sait du scénario : c’est que l’incident se produira sur un sous-marin nucléaire d’attaque, posté dans la base navale. Sirènes et message des autorités sur les radios locales feront partie de l’exercice. Tout le personnel de la base sera impliqué soit 2000 personnes, civils et militaires. Pompiers, gendarmes, policiers, protection radiologique, préfecture, collectivités seront aussi mobilisés. Les habitants qui le souhaitent sont invités à participer. Grande première : 34 établissements scolaires, publics et privés, de la maternelle à l’IUT joueront la catastrophe.

Commentaires

Le PPI de l Arsenal , couvert par le secret défense , concerne des installations nucléaires militaires liées aux sous marins à propulsion nucléaire. Ou plus exactement les combustibles irradiés extraits des Cœurs nucléaires qui sont stockés pour refroidissement au Homet . Un danger permanent au cœur de la ville de Cherbourg.

http://www.ouest-france.fr/…/cherbourg-un-exercice-de-crise…

voir aussi
http://www.meretmarine.com/…/ou-en-est-le-demantelement-des…

Un exercice nucléaire a lieu ce jeudi matin sur le port militaire de Cherbourg. Pour la première fois la population est invitée à y participer. France Bleu Cotentin vous donne le détail de ce qui va se passer.

C’est un exercice sans précédent qui a lieu jeudi 28 janvier sur le port militaire de Cherbourg. Les autorités vont simuler un accident à bord d’un sous-marin nucléaire d’attaque. Outre le personnel de la base navale, la population dans un rayon de deux kilomètres (soit 25 000 personnes) est invitée à y participer, pour la première fois, de même que 34 établissements scolaires.

Un signal sonore plus long que d’habitude : France bleu Cotentin  Par :Julien Pasqualini

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/exercice-nucleaire-ce-jeudi-cherbourg-ce-qui-va-se-passer-1453737716

Dans la matinée, à une heure qui ne nous est volontairement pas communiquée, les Cherbourgeois vont entendre trois signaux sonores, d’une minute et 41 secondes chacun, espacés de cinq secondes. Ils sont beaucoup plus longs que les signaux d’essai qu’on entend chaque premier mercredi du mois à midi.

Aucun(e)

Dès que ces sons vont retentir, la population dans un rayon de deux kilomètres autour du port militaire est invitée à :

  • Se mettre à l’abri, dans le bâtiment le plus proche
  • Ne pas rester dans un véhicule
  • Se tenir informer en écoutant France Bleu Cotentin, qui diffusera des messages de la préfecture.
  • Arrêter le chauffage et la ventilation, fermer portes et fenêtres et ne pas rester près des vitres.
  • Laisser les enfants à l’école, les enseignants s’en occupent

A noter que cet exercice est facultatif, chacun est libre d’y participer ou pas. La circulation des voitures sera maintenue mais des barrages filtrants pourront être installés. Les horaires d’école et de cantine ne seront pas impactés.

Aucun(e)
Aucun(e)
Aucun(e)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*