CRILAN: l’EPR et l’accord EDF-Chine en Grande Bretagne

Communiqué CRILAN du 21 octobre 2015

Accord EDF -Chine en Grande Bretagne, Demande de prolongation pour la mise en service de  l’EPR de Flamanville : 

COCORICO ! 

Ou la fuite en avant de l’Etat nucléaire français.

COCORICO ! 

EDF annonce une fois encore la vente à la Grande Bretagne de deux réacteurs EPR, d’abord évalués, il y a deux ans à 19 milliards d’euros et, déjà, avant même le début de la construction, ré-estimés à …33 milliards d’euros, dont un tiers pour des entreprises chinoises !

La réalité :

EDF se les vend à elle-même , British Energy étant sa filiale en Grande Bretagne. Elle partage les travaux de construction avec des entreprises chinoises. EDF espérant beaucoup du marché  de ces derniers permet ainsi l’entrée en Europe du nucléaire chinois.

En fait, les surcoûts éventuels seront couverts par…Les clients d’EDF et les contribuables français. (1)

COCORICO ! 

Les carottages pour mettre en place l’exportation d’excédents de production d’électricité de l’EPR de Flamanville dans les années 2020 ont commencé au Platé, sur le commune de Siouville-Hague : il s’agit d’établir une ligne de 320 000 volts par British Energy vers Exceter et le Devon, à travers la mer de la Manche. A nous, la gestion des déchets et la plus grande partie des risques !

EDF, qui aura déjà 5 ans de retard en avril 2017 sur son planning initial pour la mise en service de l’EPR de Flamanville, sa “vitrine commerciale”, demande un délai supplémentaire de …3 ans au Gouvernement d’avril 2017 à avril 2020. Et ce, malgré son surcoût actuel  d’environ 350% ( de 3 à 10, 5 milliards) qui ne cesse d’augmenter, malgré les malfaçons et la non conformité des matériels utilisés auxquels aucun remède, à ce jour, n’a été apporté ( soupapes et cuve).

Là aussi, coûts et risques seront payés  par les clients et les contribuables…

COCORICO !

Arrêtons la fuite en avant du pouvoir industriel et politique de l’Etat français.

La décision devrait intervenir à l’automne 2016. Mobilisons-nous à cette période à Flamanville  les 1&2 octobre, contre une décision probable de continuation de travaux que nous dénoncions, dés leur début,comme inutiles, coûteux et dangereux  et que le Pouvoir veut imposer, coûte que coûte, aux populations voisines et aux usagers plus lointains, afin de satisfaire les intérêts d’entrepreneurs d’Etat et privés.

 

1 Cf . Articles du Monde et des Echos -21 octobre 2015

http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/021420799967-hinkley-point-un-projet-tres-controverse-outre-manche-1167876.php?Xq2Jt2ziGEcsQCAO.01#xtor=CS1-31

-Communiqué de l’Observatoire du Nucléaire du 20 octobre 2015 

http://www.observatoire-du-nucleaire.org/spip.php?rubrique3.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.