«

»

Avr 29 2014

Le déclin attendu du nucléaire

Selon le rapport très documenté de 2013 sur l’industrie nucléaire rédigé par des consultants indépendants et des professeurs d’université , entre autres , dont les noms et qualités sont détaillées , l’industrie nucléaire mondiale devrait décliner. Gen 4  28 avril 2014

Voici quelques graphiques publiés dans le  World Nuclear Report 2013

Production d’électricité nucléaire dans le monde :

          a179-b8598

( cliquer sur le graphique pour l’agrandir )

En valeur absolue , la production d’électricité nucléaire mondiale a diminué ces dernières années , en valeur relative ( ligne jaune , en pourcentage ) elle dégringole depuis longtemps .

 

Mises en service et retraits du service des réacteurs nucléaires :

a184-def21

les mises en service de réacteurs neufs ( en vert ) se sont effondrées depuis plus de 20 ans .

résultat , le nombre de réacteurs en service dans le monde plafonne depuis la même période :

a185-9bc20

récemment , il commence même à diminuer puisque un certain nombre d’entre eux sont à l’arrêt ( au Japon ) alors qu’ils sont toujours comptabilisés comme étant ‘ en service ‘ .

 

La suite logique est que l’âge moyen des réacteurs en service est très élevé :

a187-41c1c

la majorité des réacteurs en service dans le monde est âgé de plus de 25 ans .

 

et pour l’avenir alors ?

Eh bien voilà ce qui est prévu avec les mises en service et les retraits du service pour les années à venir :

a190-fe730

A part les années immédiates ( 2014 , 2015 et 2016 ) où les capacités nucléaires qui entreront en service seront supérieures à celles retirées , les retraits du service seront ensuite toujours supérieurs aux mises en service .

Les 3 années qui viennent représenteront elles ‘ le chant du cygne ‘ ?

C’est possible si on en croit ce graphique qui prévoit les capacités nucléaires dans le monde sur plusieurs décennies :

a191-b2c08

Ainsi , selon ce rapport , le nucléaire serait une source d’énergie destinée à quasiment disparaitre .

Et pour résumer , suite à Tchernobyl , la croissance de l’énergie nucléaire a stoppé pour entrer en stagnation comme on le voit sur le 3e graphique ; suite à l’accident de Fukushima cette énergie devrait entrer en déclin .

Cet exposé est étayé par 600 études et documents qui sont tous cités et qu’il est possible de vérifier et de lire . Les autres sources de documentations viennent de l’AIEA ( Agence Internationale de l’Energie Atomique ) comme on peut le constater au fil de la lecture .

Le nucléaire devrait être dépassé puis progressivement remplacé par les énergies renouvelables .

En Chine ( 2e économie du monde ) , l’éolien à lui seul a dépassé le nucléaire :

http://cleantechnica.com/2014/03/13/wind-leaves-nuclear-behind-china/

highlights45_windnuclear

 

En Allemagne ( 4e économie mondiale ) la production d’électricité par les renouvelables a dépassé celle du nucléaire :

http://cleantechnica.com/2014/04/22/7-interesting-nuclear-energy-graphs/

nuclear-germany

Ne restera ensuite pour les pays nucléophiles comme la France qu’à régler la facture du démantèlement des réacteurs quand la production d’électricité nucléaire aura cessé ; et de découvrir , mais un peu tard , que le prix du kWh nucléaire était en réalité beaucoup plus élevé que ce qu’on nous l’avait vendu .

C’est ce qu’on peut comprendre à la lecture d’un texte trouvé sur le site de l’Assemblée Nationale . Plus précisément dans le rapport 3805 de 2012 , présenté par Mr Gilles Carrez , rapporteur et député.

On le découvre dans l’annexe 14 et dans la rubrique  » une épée de Damoclès suspendue au dessus des comptes d’EDF  » , ici : http://www.assemblee-nationale.fr/13/budget/plf2012/b3805-tIII-a14.asp

début de citation ;

 »  La commission énergie 2050 , à peine installée par la ministre de l’Ecologie en septembre 2011 , a en effet avancé le chiffre de 750 milliards d’euros pour le démantèlement de toutes les installations nucléaires françaises , soit 58 centrales . Cette instance paraît pourtant peu susceptible d’être hostile aux intérêts de la filière nucléaire , puisque les associations militant contre cette forme d’énergie ont refusé d’y être représentées . Le Rapporteur spécial considère donc que le montant envisagé n’a rien d’une exagération , mais constitue plutôt une hypothèse conservatrice .   »

fin de citation .

http://www.gen42.fr/le-declin-attendu-du-nucleaire/