Enfants de Tchernobyl: il faut sauver l’Institut Belrad

Dès les premiers jours qui suivirent la catastrophe de Tchernobyl, Vassily Nesterenko, alors physicien nucléaire de haut niveau dans l’ex-Russie Soviétique, n’hésita pas à contester les mesures officielles, très insuffisantes, puis la préoccupation des dirigeants communistes de masquer l’ampleur du désastre en maintenant les populations sur des territoires fortement contaminés. En octobre 1990, il créa un institut indépendant, Belrad, au Belarus, son pays, le plus touché par les retombées de la catastrophe.

Depuis cette date, cet institut est le seul organisme qui assure une radio protection effective des populations vivant sur les territoires contaminés. Les enfants, plus vulnérables, en sont les premiers bénéficiaires : mesure de la radioactivité absorbée par leur organisme, information des parents et des enseignants sur les conduites alimentaires à adopter, fourniture de Vitapect, un complément alimentaire à base de pectine de pomme, pour accélérer l’élimination des radionucléides incorporés.

Ce travail est essentiel pour ces populations pauvres vivant en milieu rural, qui font souvent appel aux produits de la nature (champignons, chasse, pêche, baies) et au potager familial pour se nourrir.

JPEG - 12 ko

Vassily Nesterenko

Progressivement privé de financements publics durant les années 1995-2000, Belrad a dû en appeler aux financements privés. Vassily Nesterenko s’est tourné vers Solange Fernex qui a fondé Enfants de Tchernobyl Belarus le 27 avril 2001, avec Michel et Etienne Fernex, Galia Ackermann, Wladimir Tchertkoff.

JPEG - 14.8 ko 
Solange Fernex

L’institut Belrad a besoin de nous

Deux millions de personnes au moins, dont 500 000 enfants, vivent, en Biélorussie, sur un sol contaminé par l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl…

Merci d’avance pour votre don que vous pourrez transmettre, soit par chèque à l’adresse ci-dessous, soit en vous connectant au site:

http://enfants-tchernobyl-belarus.org/ 

pour effectuer un virement électronique.

Enfants de Tchernobyl Belarus, Résidence « Les jardins d’Emeuraude » 28 bis rue de la République 22770 LANCIEUX.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.