EPR: EDF annonce la mise en service de l'EPR de Flamanville pour "fin 2016"

Après 4 ans de retard, 8,5 milliards d’euros de coûts et de nombreux dysfonctionnements, EDF a enfin mis une date sur la fin du chantier. FR3 Gary Dagorn avec AFP le 20/06/2013

Fin 2016 ..ou Jamais: pour AREVA et EDF , l’important c’est d’y croire pour rassurer les financeurs de l’EPR . Au fait quel carburant va t on utiliser ?  MOX ou pas MOX?.

Big Benny devra poser le dôme (à droite) sur le bâtiment réacteur (à gauche)<br /><br /> Philippe Renault<br /><br />

EPR : la grue « Big Benny » prête à lever le dôme (à droite) pour le poser sur le  bâtiment réacteur EPR  (à gauche) © Philippe Renault Ouerst France

 

Le réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR en construction à Flamanville (Manche) sera mis en service « fin 2016 », a précisé jeudi le directeur EDF de la future centrale.

EDF parlait jusqu’alors d’un démarrage « en 2016 », sans être plus précis. « Je prendrai la responsabilité nucléaire mi-2015, quand le combustible arrivera sur site, avec une mise en service fin 2016 », a déclaré Didier Ohayon, directeur du futur réacteur EPR.

Interrogé par l’AFP, le directeur du chantier, Antoine Ménager, a toutefois assuré qu’il n’y avait pas de modification de calendrier. Le combustible devrait arriver sur site mi-2015 pour être chargé dans la cuve du réacteur « début 2016 » après un feu vert de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), selon M. Ménager.

Avec une mise en service en 2016, l’EPR accuse un retard de 4 ans. En décembre, EDF avait annoncé que le coût du réacteur était revu à la hausse à 8,5 milliards d’euros, soit presque trois plus que prévu initialement. Le réacteur de Flamanville est un des quatre EPR de 1.650 MW en construction dans le monde avec celui d’Olkiluoto en Finlande, et les deux de Taïshan en Chine. Aucun n’est encore en fonctionnement.

Areva, le concepteur de l’EPR, a dit en février toujours miser sur 10 commandes d’EPR d’ici à la fin 2016. La dernière commande date de 2007.

À l’occasion de cette annonce, M. Ménager a indiqué qu’un « dysfonctionnement majeur » était survenu dans la nuit du 13 au 14 mai sur le chantier. Dix-huit intervenants ont été « légèrement irradiés » selon l’ASN qui a classé l’incident au niveau 0 de l’échelle Ines mais qui n’a pas précisé les conditions dans lesquels est intervenu cet « incident ». EDF a lancé les contrôles radiologiques habituels pour vérifier la qualité des soudures alors que ces intervenants se trouvaient encore dans l’enceinte du bâtiment réacteur. Selon EDF, l’irradiation n’a pas dépassé le seuil autorisé pour le public lors d’une radio à des fins médicales.

http://www.cherbourg.maville.com/actu/actudet_-EPR-la-grue-Big-Benny-prete-a-lever-le-dome_fil-2359237_actu.Htm

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.