Fukushima: Alerte réacteur 3 en fusion?

Le contenu initial de cet article a été modifié suite à vérification des sources . He oui dans ce sujet comme ailleurs il y a des faux.
Pour Pectine Actualités qui rapporte l’avis du responsable de l’ACRO  : « Cette histoire de fusion du réacteur n°3 ne repose sur rien. S’il y avait eu un dégagement massif de radioactivité, il aurait été vu par toutes les stations de mesures au Japon et ailleurs ».
Il n’en reste pas moins que la situation de ce réacteur n’est pas stabilisée tout comme celle des trois autres. La radioactivité est si énorme qu’on ne peut s’en approcher.  De la vapeur en sort depuis un moment déjà. Ce réacteur qui contient du MOX  et  dont le coeur est fondu et a explosé en 2011  a libéré une énorme quantité de radionucléides dans l’atmosphère et les eaux. 30 déc 2013

http://www.vivre-apres-fukushima.fr/la-pollution-de-locean-pacifique-setend-inexorablement/

Réacteur 3 , l’avis d’Arnold Gundersen 

« Aujourd’hui, 30 mois plus tard, il ( le réacteur 3 ) produit toujours un peu moins de 1 mégawatt (un million de watts) de la chaleur de désintégration.

Qu’est-ce que ce chiffre signifie, est-il une quantité négligeable? 1 mégawatt de chaleur de désintégration est beaucoup de chaleur, même aujourd’hui, et elle crée de la vapeur radioactive, mais ce n’est pas un phénomène nouveau. Ces rejets radioactifs sont chauds [pas physiquement chauds, mais chauds radioactivement – ce qui signifie qu’ils contiennent des produits de fission radioactifs] sont survenus pendant la totalité des 33 mois suivant la triple crise. La différence maintenant est que la seule fois où nous remarquons visiblement ces rejets est en cours sur les jours froids avec des conditions atmosphériques assez froides pour condenser la vapeur chaude dans la vapeur.

PS: Lorsque l’unité 3 était en fonctionnement, elle produisait plus de 2000 MW de chaleur à partir du processus de fission nucléaire (réaction en chaîne dans le réacteur). Immédiatement après le tremblement de terre et le tsunami  l’unité 3 a encore produit environ 160 mégawatts de chaleur de désintégration.  Aujourd’hui, 30 mois plus tard, il produit toujours un peu moins de 1 mégawatt (un million de watts) de chaleur de désintégration. »

http://fairewinds.org/demystifying/fukushima-daiichi-unit-3-going-explode