Fukushima réacteur 4 : des barres de combustible endommagées depuis 1982 !

Trois des ensembles contenant des barres de combustible irradié sur le point d’être retirés de la centrale nucléaire de Fukushima étaient endommagés, même avant le tremblement de terre et le tsunami de mars 2011 qui ont mis la centrale hors service.
L’exploitant de la centrale, Tokyo Electric Power Co (Tepco) , explique jeudi que l’ensemble endommagé, des casiers de 4,5 m de haut renfermant 50 à 70 barres de combustible hautement irradié, ne peut être extrait du réacteur numéro 4 en se servant du gros conteneur cylindrique qui avait été prévu pour procéder à l’enlèvement de plus de 1.500 de ces ensembles. Les Echos 14/11/2013

L’un d’entre eux a été endommagé en 1982, lors d’une mauvaise manipulation à l’occasion d’un transfert, et il est en quelque sorte déformé, explique Tepco dans une brève note en bas de page d’un rapport de 11 pages qui remonte à août dernier.

Dans un communiqué d’avril 2010, Tepco avait dit avoir découvert deux autres ensembles de combustible irradié dans le bassin de refroidissement du réacteur avec ce qui semblait être du câble piégé à l’intérieur.

Les barres dans ces grands casiers ont des fissures de la taille d’un trou d’épingle et laissent s’échapper des gaz légèrement radioactifs, a expliqué jeudi à Reuters Yoshikazu Nagai, un porte-parole de Tepco.

L’existence des structures endommagées a été révélée mercredi dans un journal de Fukushima au moment où Tepco se prépare à désaffecter le site en enlevant tous les ensembles de barres de combustible du réacteur numéro 4 (environ 400 tonnes).

« Les trois ensembles (…) ne peuvent être transportés par conteneur », a déclaré Mayumi Yoshida, une porte-parole de Tepco dans une réponse écrite jeudi. « Nous sommes en train de voir comment transporter ces ensembles de combustible vers le bassin commun pour le combustible usagé », a-t-elle dit.

Voir aussi le graphique :

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.