«

»

Mar 15 2012

Hollande-Copé: débat insolite sur le nucléaire

Ce jeudi 15 mars à Des paroles et des actes, Hollande a affirmé qu’il ne fermerait que Fessenheim laissant la fermeture des autres centrales au mandat suivant….

A la question de Copé qui lui demandait POURQUOI il voulait fermer ces centrales, il n’a pas su répondre sur le fond de la question nucléaire même s’il a prononcé le mot de Fukushima. François Hollande a seulement justifié la diminution de la part du nucléaire sans dire que le nucléaire est DANGEREUX.. Ce mot est imprononcable pour lui au risque de se mettre à dos le lobby nucléaire.

Curieusement   il a signé de la main gauche un accord avec les verts mais n’a surement pas compris ce que veut dire la transformation écologique de nos activités, ni la réorientation de la croissance.

A  propos de croissance le dernier livre de Michel Rocard « Mes points sur les i  » semble porter  (malgré son positionnement pro nucléaire) la  vision qui manque au débat politique de 2012 .

Hollande va-t- il  faire le grand écart entre Chevènement (qui vient de le rallier)  et les Verts dont les positions sont diamétralement opposées sur le nucléaire.

Une campagne électorale pour rien ?: Jeudi estime qu’il eut été préférable de revenir à l’ancien calendrier électoral où les législatives précédaient les présidentielles, projet contre projet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*