Déc 13 2014

Japon: les libertés à la trappe

 
Devant le Parlement japonais, le 5 décembre 2013.Devant le Parlement japonais, le 5 décembre 2013. © Kasumi Fujiwara
Après le vote à la Chambre basse le 26 novembre dernier d’un projet de loi relative à « la protection des secrets d’Etat », le gouvernement du Premier ministre Abe vient de le faire voter à la Chambre des conseillers (la Chambre haute). La dangerosité de cette loi liberticide et la manière anti-démocratique dont le gouvernement en a forcé l’adoption, ont accéléré la mobilisation qui s’est considérablement renforcée : un nombre croissant de citoyens opposés à la loi s’est rassemblé devant la Diète jusqu’à atteindre plusieurs dizaines de milliers dans la nuit du 6 décembre, au moment de l’adoption.    PAR YÛKI TAKAHATA Blog Mediapart

Une atteinte majeure au droit à l’information ainsi qu’à la liberté d’expression.

Un sujet bien en lien avec la question nucléaire et un moyen de faire taire les lanceurs d’alerte. Pour les japonais c’est  un pas de plus vers la dictature; à faire rêver les pseudo démocrates au pouvoir an France… 

Voir la suite :

http://blogs.mediapart.fr/blog/yuki-takahata/071213/loi-liberticide-adoptee-de-force-au-japon-malgre-la-mobilisation-populaire

et aussi:

Le Japon choisit la répression contre les lanceurs d’alerte et antinucléaires :