«

»

Avr 21 2013

L’association Française des Malades de la Thyroïde porte la plainte devant la Cour Européenne

 Cette plainte sera faite par rapport au comportement d’un Etat en l’occurrence la France, et de la protection de ses citoyens comme nous l’avons toujours réclamée et non spécifiquement contre des personnes qui servent de fusibles, mais contre tout un système d’irresponsabilités où la logique économique l’a emporté sur l’être humain de façon scandaleuse. AFMT 19/04/2013

Cette plainte se veut historique pour la mémoire des générations futures et du citoyen. La France « il fut un temps » en était le moteur : « Liberté Fraternité…Egalité. Période dite des lumières dont nous pouvions être fiers. Maintenant les lumières sont au prix fort du nucléaire et de toute une caste de prélats qui en tire des avantages juteux.

Non seulement le secret de l’instruction nous montre que les autorités savaient, elles n’ont rien fait pour protéger la population mais en plus ont falsifiées les chiffres refusées les normes de l’OMS en vigueur à époque et ont laissé la libre circulation de marchandises alimentaires venant des zones contaminées, alors que les autres pays européens avaient fermés leurs frontières.

Nous avons la preuve de l’explosion de la vente de lévothyrox ces 20 dernières années d’un nombre de jeunes atteints de carcinome papillaires reconnus radio induits sans compter les autres pathologies. D’ailleurs Fukushima prouve nos dires : déjà plus de 30,4 % des enfants atteints de tumeurs thyroïdiennes, bénignes et déjà pour certains cancéreuses (Préfecture de Fukushima)

Et puis nous tenons à ce que le travail remarquable d’investigation qu’a fait madame le Juge Marie Odile Bertella Geffroy serve.

Car laissez nous rire ! Enfin non, laissez nous pleurer !

Vous les politiques qui vous indignez de certains propos proférés à l’encontre de la justice de notre beau pays et de son indépendance ; Prenez vous les français pour des demeurés

Il y a juge et juge en France !

Juge politiques ou juge du peuple citoyen !

Rappelez-vous le procès Tchernobyl. Madame Bertella Geffroy a été dessaisie en mars 2011 du dossier à moins d’une semaine du procès.

La suite a été celle que vous connaissez, laissant les preuves accablantes pour l’état français sous clefs.

Il y a un mois, Madame Taubira dessaisissait la Juge Bertella Geffroy des dossiers concernant l’amiante.

Eh oui ! 20 années passées à amasser les éléments accablants et des témoignages qui resteront eux aussi sous clefs.

Merci, Madame Le Juge ! Votre défense des petits, des malades, des familles ayant enterré des proches, fatigués de se battre et déçus par ces pouvoirs politiques quels qui soient !

L’image que porte notre pays se montre comme véreuse au niveau international

La France, un jour se réveillera en son sein citoyen ! Et c’est cela aussi la France, nous y croyons, nous montons à l’Europe soutenu entre autre par le sang contaminé et les autres associations connaissant la même injustice au travers des scandales sanitaires.

Nous en profitons également pour demander pardon au peuple japonais pour le convoi de mox qui a quitté Cherbourg cette semaine pour le Japon. Quant on sait que le réacteur 3 de Fukushima contenait du mox venant de France, alors qu’on ne parvient toujours pas à stabiliser la situation à la centrale nipponne accidentée, c’est-à-dire le combustible le plus radio toxique au monde qui met des milliers d’années pour perdre sa radioactivité qu’est le plutonium.

C’est pour cela encore en voyant la Cour de cassation en date du 20 novembre 2012, qui a rejeté les pourvois formés par l’AFMT, la CRIIRAD contre l’arrêt de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris ayant prononcé le non-lieu dans notre affaire.

La raison d’être de la CEDH est de veiller au respect de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales. La CEDH est compétente pour traiter les recours portés contre un État membre du Conseil de l’Europe qui, ayant ratifié la Convention et ses Protocoles additionnels, ne respecterait pas les droits et les libertés qui y sont reconnus.

Nous y allons en tant que citoyen Européen espérant « ré éclairer » la justice en France. Et nous faisons un appel à dons pour soutenir cette procédure

Chantal L’HOIR Présidente fondatrice de l’AFMT et responsable juridique

Article du : 19/04/2013

http://www.asso-malades-thyroide.org/article.php?id=220

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*