«

»

Fév 03 2013

L’Ayraultport: le dessous des cartes d’un aéroport menaçant pour la Bretagne

JDE_1002223035.jpg
Les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes appellent à manifester le 22 février à Nantes. Christian Troadec, le leader des « Bonnets rouges » appelle lui aussi à manifester. 
« Il ne s’agit pas d’aménagement du territoire mais d’un déménagement du territoire qui va créer un mur entre l’Est et l’Ouest de la Bretagne », affirme-t-il, « économiquement on sait que la pointe de la Bretagne est condamnée si cet aéroport se construit. » Mise à jour 3-2-14

Bien vu Troadec : Derrière sa position sur l’aéroport de Grand Ouest se cache un grand ouest politique, économique et social axé sur  Nantes. Son analyse est  dans la ligne des travaux universitaires sur le sujet. Faut-il que ce soit un régionaliste qui le dise, marquant ainsi l’abandon de l’Etat républicain et démasquant les manœuvres macro régionales du grand ouest sous la bannière de JM Ayrault.

La superposition de deux cartes de Jean Ollivro géographe universitaire par leblogdejeudi , parle toute seule . On y trouve la carte de l’évolution des populations de 1851 à 1999 et la carte économique et de projets d’infrastructure. La carte des mouvements démographiques de 1999 à 2007 ( plus bas)  confirme les mouvements précédents.

Deux lignes de fracture sont marquantes: l’est et l’ouest de la Bretagne, le nord  et le sud .

Deux axes verraient  le jour: Rennes -Nantes sorte nouvelle grande métropole  et Nantes-Quimper marginalisant encore plus le nord ouest de la Bretagne avec un exode continu des population du centre Bretagne vers les cotes,

Politiquement, l’arrivée de l’Ayraultport renforcerait l’axe Rennes-Nantes par la création d’une métropole énorme au détriment de l’ouest de la Bretagne : Brest, Quimper, Lorient, Saint Brieuc, Centre Bretagne…

« La construction de cet aéroport contribuera donc à l’apparition d’une Bretagne à deux vitesses sans pour autant garantir que le Grand Ouest devienne une région attractive à l’échelle mondiale. Nicolas Notebaert, président de Vinci Airports, a reconnu que le déménagement de l’aéroport actuel à Notre-Dame-des-Landes n’est «pas une réponse à des problèmes aéronautiques, mais un choix politique de développement du territoire». ( 2)

Socialement, ce serait le renforcement des inégalités en Bretagne, formation, emploi, salaires, santé, modes de vie.

Le ralliement de Troadec aux opposants à l’Ayraultport est cohérent ;  les pro-aéroport  n’ont rien vu venir ou sont complices du projet.

Plutôt qu’une Bretagne centrés sur la Haute Bretagne, ne vaut il pas mieux une Bretagne multipolaire seule garante d’un devenir harmonieux des territoires.

PS : les analyse de cet articles ne sauraient engager Mr Ollivro auteur par ailleurs de l’ouvrage : Projet Bretagne.

Evolution-150-ans-Ollivro

 

JDE_1002223035.jpg

 

carte population - www.bretagne-prospective.org

Livre-projet-bretagne-economie-jean-ollivro

Projet Bretagne

Jean Ollivro

Projet Bretagne marie le présent au futur, noue le diagnostic scientifique aux réflexions prospectives. Fondé initialement sur un bilan précis des réalités bretonnes, l’ouvrage suggère un plan d’action pour porter un projet (et non un « modèle ») breton de l’après-crise.

L’approche globale fait le pari de la construction d’une « Bretagne belle, prospère, solidaire et ouverte sur le monde ». Construit de façon collective, ce slogan est tour à tour décrypté puis se décline dans des approches opérationnelles permettant de renouer avec une utopie. La Bretagne est aujourd’hui sur diverses thématiques à la croisée des chemins, parfois entre deux eaux. À partir des études existantes, l’enjeu est d’enclencher la vitesse supérieure pour passer du « développement durable » dans un territoire au développement régional durable ou souhaitable, ce qui est radicalement différent. Comment, en prenant du recul sur la situation actuelle, dessiner quelques lignes directrices pour conforter l’avenir breton ?

Voir aussi:

(1) Non, la Bretagne n’est pas qu’une région de privilégiés Par Slate le 06/11/2013

 http://www.slate.fr/france/79719/crise-bretonne-insee-disparites-territoires

(2)  L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes fait courir le risque d’une Bretagne à deux vitesses

Le projet contesté du gouvernement ne pose pas seulement des enjeux écologiques et économiques, mais aussi de géopolitique locale, entre développement d’une «Californie bretonne» et crainte d’une marginalisation de certains territoires.

http://www.slate.fr/story/67859/notre-dame-des-landes-bretagne-pays-loire