«

»

Déc 23 2011

Le bruit du silence…

Un arrêt à froid en entraîne un autre. Suite à l’achèvement de l’étape 2 de la feuille de route destinée à sortir de la crise nucléaire, le ministre japonais en charge de ce dossier, Goshi Hosono, a indiqué hier que désormais, le gouvernement ne ferait plus de conférence de presse conjointe avec TEPCO Mediapart 21 Décembre 2011 Par Gaiga Kaunta

http://fukushima.over-blog.fr/article-fukushima-arret-a-froid-de-l-information-93607386.html

Alors que le gouvernement japonais vient de décréter l’arrêt à froid des réacteurs de Fukushima (comme s’il y avait encore des « réacteurs » à Fukushima !), un journaliste japonais indépendant, Tomohiko Suzuki, a donné vendredi une conférence de presse très instructive. Cet homme courageux, journaliste de terrain, s’était fait embaucher à la centrale de Fukushima Daiichi comme ouvrier par l’intermédiaire d’une filiale de Toshiba. Il a pu ainsi enquêter à l’intérieur même du site du 13 juillet au 22 août 2011, assigné à une tâche liée au retraitement de l’eau contaminée. Ses révélations décapantes nous amèneront à nous interroger une nouvelle fois sur la disparition de dizaines, voire de centaines d’ouvriers sur les listes administratives de la centrale nucléaire.

http://fukushima.over-blog.fr/article-les-disparus-de-fukushima-93065109.html

« Et dans la lumière nue j’ai vu
Dix mille personnes, peut-être plus
Des gens parlant sans se parler
Des gens entendant sans écouter
Des gens écrivant des chansons que les voix ne partagent jamais
Et personne qui n’osait
Déranger le son du silence »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*