«

»

Août 12 2013

Le Jerusalem Post rend un hommage tardif et inattendu aux veilleurs de Fukushima

NDDLV5Deux années et demi après la catastrophe initiale, 18 mois après la stupéfiante déclaration Japonaise « d’arrêt à froid », le premier MSM [1] ayant mangé son chapeau en reconnaissant tardivement la justesse du discours tenu depuis le début par les blogs alternatifs sur la réalité et les conséquences de l’accident nucléaire Japonais est le Jerusalem Post, l’un des quotidiens Hébreux en langue anglaise de référence qui a dédié  une tribune de M. Pinchas Landau le jeudi 8 août  à l’effondrement brutal de la théorie officielle défendue il y a encore quelques jours encore par les médias unanimes. Gen 4 Par Trifou , dimanche 11 août 2013. 
Ils étaient souvent excentriques, parfois incompréhensibles, mais voyez-vous… ils avaient raison !

Voir sous ci-dessous certains des blogs des veilleurs de Fukushima qui diffusent l’information de nombreux auteurs et militants ( cf illustration): tous ensemble, ils portent l’exigence humaine.

Pour Christiane,  ( sur FB) « c’est une reconnaissance formidable pour le travail accompli depuis le 11 Mars 2011 par les  » Veilleurs de Fukushima  » ( dont je fais partie depuis les premiers jours de la catastrophe  » ) les veilles et les nuits blanches, la collecte d’infos, de vidéos, contact au Japon, la transmission des infos au monde entier, les traductions et décryptage, etc, car nous sommes tous concernés, il fallait le faire pour compenser les mensonges, la désinformation et les carences, de l’Etat, du Village nucléaire et des médias à la botte d’ AREVA and Co, pour cette catastrophe pire que celle de Tchernobyl ( qui m’a laissé un petit cadeau au passage ) , celle du Japon dure depuis maintenant plus de deux ans et le Peuple japonais est sacrifié sur l’hôtel du profit !
Nous ne baissons pas la garde, nous continuons, nous les Lanceurs d’alerte et Veilleurs de Fukushima ! Merci Trifouillax, merci à toutes et tous les Veilleurs ( FB et blogs ) » 

http://lesveilleursdefukushima.blogspot.fr/

Dans une incroyable déclaration qui aurait été improbable il y a seulement quelques jours [2], M. Pinchas Landau [3] détaille comment ce qu’il appelle la « blogosphère de Fukushima » s’est rapidement vue devenir le seul canal informatif sur la catastrophe de Fukushima-Daiichi dont les principaux canaux d’information s’étaient rapidement détournés, encouragés par le manque cruel d’information officielle. Voici un petit extrait de ce papier qui concerne particulièrement ce qui s’est appelé en Francophonie : les veilleurs de Fukushima.

Croyez-nous, les « veilleurs » auraient préféré se tromper !

http://gen4.fr/post/2013/08/Le-Jerusalem-Post-rend-un-hommage-tardif-et-inattendu-au-veilleurs-de-Fukushima

 Voir aussi

Silences coupables, jusque quand? Eva Joly lance la notion de «crimes écologistes» contre l’humanité

Il est vrai que le lobby nucléaire fait tout pour que rien ne filtre de ce qui se passe à Fukushima de peur de contrarier les « affaires » et les « contrats » au mépris de la sécurité  et de la santé:

Au lendemain de la catastrophe de Fukushima, « Les responsables du Gouvernement britannique ont approché les  industriels du nucléaire afin de concevoir une stratégie et de  coordonner les relations publiques pour minimiser la catastrophe nucléaire de Fukushima ceci juste deux jours après le séisme et le  tsunami au Japon et avant que ne soit connu l’ampleur de la  pollution environnementale radioactive.

Le Guardian s’est procuré les e-mails internes échangés qui  montrent comment les industriels des multinationales de  l’énergie nucléaire, comme EDF Energy, AREVA, Westinghouse,  etc… ont travaillé dans les coulisses en étroite collaboration avec le département de l’énergie pour tenter de s’assurer que la catastrophe de Fukushima n’impacte pas leurs plans pour la  construction de la nouvelle génération de centrales nucléaires prévue au Royaume-Uni. Les fonctionnaires du gouvernement ont lancé une campagne de RP pour s’assurer que la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon n’impactera pas les  prévisions de constructions des nouvelles centrales nucléaires au R-U. Photographie : AP
« Nous nous devons au retour de la confiance en l’industrie nucléaire dans le monde » a écrit un haut fonctionnaire du Departement pour le Business, l’Innovation et les Compétences (BRI), dont le nom a été expurgé des e-mails. « Nous devons nous assurer que les anti-nucléaires et que l’opinion publique ne gagnent du terrain sur ce point.

Nous avons besoin d’occuper l’espace médiatique et le tenir. Nous avons vraiment besoin de montrer que la sûreté des installations nucléaires est parfaite. »
Les fonctionnaires ont souligné l’importance de prévenir tout incident qui pourrait saper le soutien de la population pour l’énergie nucléaire. »

http://www.next-up.org/pdf/Guardian_Revelations_Le_Gouvernement_Britannique_avait_mis_en_place_une_action_pour_minimiser_l_impact_de_Fukushima_sur_l_opinion_publique_30_06_2011.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*