Le réacteur EPR à Penly est-il un mirage ?

Le ministre de l’écologie se prononce contre la construction du réacteur de dernière génération près de Dieppe. Par Sylvie Callier France 3

« On ne construit pas l’EPR à Penly ». Par cette réponse tranchée  lors d’une interview à Libération le 6 juillet, Delphine Batho a piqué au vif les élus du Pays de Caux. La construction du réacteur à eau sous pression au sein de la centrale nucléaire de Penly (EPR) est  une nouvelle fois remise en question.

« La maladresse d’une jeune ministre » ; « Un espoir rayé d’un trait de plume »

Le maire  communiste de Dieppe Sébastien Jumel et la députée socialiste Sandrine Hurel ripostent à cette déclaration du ministre. Le sujet est sensible dans le bassin d’emploi de Dieppe.

La contruction de l’EPR représenterait plus de 2000 emplois. Une fois achevé, 300 emplois directs et 2000 emplois indirects en découlent selon le groupe d’entreprises Dieppe Méca Energies.

Les élus Verts sont satisfaits de cette prise de position claire de Delphine Batho.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.