Les évènements précurseurs dans les centrales nucléaires françaises

En suite à sa demande, l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire française) a adressé  à Madame Sylvia Kotting-Uhl, membre du Parlement d’Allemagne (Bundestag), la liste des évènements précurseurs dans les centrales nucléaires d’EDF[1] de janvier 2003 au 26 juin 2014. La présente note constitue une présentation de cette liste. Bernard Laponche,  Association Global Chance, 9 septembre 2018

Un événement précurseur dans le domaine de la sûreté nucléaire est défini de la façon suivante par l’ASN (dans la référence 1) :

« Parmi les évènements significatifs déclarés par l’exploitant Electricité de France (EDF) à l’ASN chaque année, les évènements identifiés comme précurseurs sont ceux qui conduisent à un accroissement du risque de fusion du cœur par rapport à la probabilité de fusion du cœur prise en compte lors de la conception des installations ».

Dans le document de l’ASN, la liste des évènements précurseurs est établie par année. Les évènements sont classés chaque année par date, site concerné et description de l’événement.

En ce qui concerne la rubrique « site », on distingue les évènements relatifs à un réacteur particulier ou à plusieurs réacteurs sur un même site[2] et ceux relatifs à un ensemble de réacteurs : le document distingue alors différentes rubriques : « Toutes les centrales nucléaires », soit 58 réacteurs ; « Réacteurs de 1300 MW de puissance électrique », soit 20 réacteurs sur 8 centrales ; « Réacteurs de 900 MW », soit 34 réacteurs sur 9 centrales; « Réacteurs de 900 MW du palier CPY », soit 28 réacteurs sur 7 centrales[3]. On parlera alors d’évènements « individuels » (pouvant concerner plusieurs réacteurs) ou d’évènements collectifs » lorsqu’ils concenent soit l’ensembles des réacteurs, soir l’ensemble des réacteurs d’un même palier.

Les évènements précurseurs sont très divers et peuvent avoir pour origine des défauts de conception, des défaillances d’équipements du fait du vieillissement, des problèmes de maintenance et d’exploitation. Pour les connaître, il est nécessaire de consulter le document de l’ASN.

Tableau 1 – Nombre d’évènements par année

Evènements 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 juin-2014 TOTAL
Individuels 15 20 15 8 17 14 15 10 13 7 6 4 144
Collectifs 2 1 1 1 3 1 3 0 2 0 0 0 14
Total 17 21 16 9 20 15 18 10 15 7 6 4 158

On constate 158 évènements précurseurs sur cette période d’une dizaine d’années. Ces évènements sont de natures très diverses mais ce nombre est important du fait de leur caractère « précurseur ». On constate aussi qu’un nombre important de réacteurs ont connu chacun sur la période entre 15 et 20 évènements précurseurs

Ce qui intéresse au premier chef les responsables de la sûreté est l’identification des incidents afin de constater ou d’imposer des mesures correctives.

Il nous a paru intéressant de relever le nombre des réacteurs concernés afin d’estimer ce que représente les défaillances potentielles sur l’ensemble du parc nucléaire d’EDF que révèlent ces évènements.

Le tableau 2 présente :

– Les évènements précurseurs individuels par année et par site en partie haute du tableau.

– Les évènements relatifs à un palier de réacteurs comme indiqué ci-dessus sont traités comme des sites particuliers en fin de tableau.

 

Tableau 2 – Les évènements individuels par réacteur et les évènements collectifs.

Réacteur Puissance Réseau 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 juin-14 TOTAL
Belleville 1 1310 1987 0 1 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 3
Belleville 2 1310 1988 1 0 0 0 0 1 0 1 0 0 1 0 4
Blayais 1 910 1981 0 0 0 0 0 0 1 0 0 1 0 1 3
Blayais 2 910 1982 0 0 1 0 0 0 1 0 1 1 0 0 4
Blayais 3 910 1983 0 0 0 0 0 1 1 0 0 1 0 1 4
Blayais 4 910 1983 0 0 0 0 0 1 1 0 1 1 0 0 4
Bugey2 910 1978 0 0 0 0 1 0 0 2 1 0 0 0 4
Bugey3 910 1978 0 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 2
Bugey 4 880 1979 1 1 0 0 1 0 0 0 1 1 0 0 5
Bugey 5 880 1979 1 0 0 0 1 0 0 0 1 1 1 0 5
Cattenom 1 1300 1986 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 2 0 3
Cattenom 2 1300 1987 0 1 0 0 0 0 0 1 0 0 1 0 3
Cattenom 3 1300 1990 0 0 0 0 0 0 0 1 0 1 1 0 3
Cattenom 4 1300 1991 0 1 0 0 1 0 0 0 0 0 1 0 3
Chinon B1 905 1982 0 0 0 0 1 0 1 0 0 1 0 0 3
Chinon B2 905 1983 2 0 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 4
Chinon B3 905 1986 2 0 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 4
Chinon B4 905 1987 0 0 0 0 0 0 2 0 0 1 0 0 2
Chooz B1 1500 1996 0 1 3 0 0 0 1 0 0 0 1 0 5
Chooz B2 1500 1997 0 0 2 0 1 1 1 0 0 0 0 0 4
Civaux 1 1495 1997 0 0 1 0 1 1 1 0 1 0 0 0 5
Civaux 2 1495 1999 0 1 2 0 1 0 0 0 0 0 0 0 3
Cruas 1 915 1983 0 0 0 0 1 0 1 0 1 1 0 0 4
Cruas 2 915 1984 0 1 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 3
Cruas 3 915 1984 0 0 0 1 0 1 1 0 0 1 0 0 4
Cruas 4 915 1984 0 0 0 0 0 0 3 0 0 1 0 0 5
Dampierre 1 890 1980 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1
Dampierre 2 890 1980 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 1
Dampierre 3 890 1981 0 0 1 0 2 0 0 0 0 0 0 0 3
Dampierre 4 890 1981 0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 2
Fessenheim 1 880 1977 0 1 0 0 0 1 0 0 0 1 0 0 3
Fessenheim 2 880 1977 0 0 3 1 0 0 1 0 0 1 0 0 6
Flamanville 1 1330 1985 0 0 0 1 1 2 0 0 0 1 1 0 6
Flamanville 2 1330 1986 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 1
Golfech 1 1310 1990 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 1
Golfech 2 1310 1993 1 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 3
Gravelines 1 910 1980 1 1 0 0 0 1 0 0 0 2 0 0 5
Gravelines 2 910 1980 0 1 0 1 0 1 0 0 0 1 0 1 5
Gravelines 3 910 1980 0 1 0 1 0 1 0 0 0 1 0 0 4
Gravelines 4 910 1981 0 0 0 0 0 1 0 0 0 1 0 1 4
Gravelines 5 910 1984 0 0 0 0 1 1 0 0 0 1 0 0 3
Gravelines 6 910 1985 1 0 0   1 1 0 0 0 1 1 0 4
Nogent 1 1310 1987 0 0 0 1 1 0 0 0 0 1 1 0 4
Nogent 2 1310 1988 0 0 0 2 1 0 0 0 0 1 1 0 4
Paluel 1 1330 1984 0 2 1 0 1 1 0 0 1 0 1 0 7
Paluel 2 1330 1984 1 1 1 0 0 1 0 0 0 0 1 0 5
Paluel 3 1330 1985 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2
Paluel 4 1330 1986 0 2 1 0 0 1 1 0 0 1 0 0 6
Penly 1 1330 1990 1 0 1 0 0 0 1 1 0 0 0 0 4
Penly 2 1330 1992 1 1 0 0 0 1 0 0 0 1 0 0 4
St Alban 1 1335 1985 0 0 1 0 0 0 2 1 0 0 0 0 4
St Alban 2 1335 1986 0 0 1 0 0 0 0 2 0 0 0 0 3
St Laurent B1 915 1981 1 0 0 1 1 0 0 0 0 1 0 0 4
St Laurent B2 915 1981 0 0 1 0 0 0 0 0 2 1 0 0 4
Tricastin 1 915 1980 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 1 3
Tricastin 2 915 1980   2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2
Tricastin 3 915 1981 0 2 1 0 1 0 0 1 0 0 0 0 5
Tricastin 4 915 1981 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 2
Sous-total 1 16 24 22 9 24 20 23 11 13 33 15 5 215
Tous réacteurs 58 58 58 0 0 58 0 0 0 0 0 0 0 174
Palier 1300 20 20 0 0 20 0 0 0 0 0 0 0 0 40
Palier 900 34 0 0 34 0 68 34 68 0 68 0 0 0 306
Palier 900 CPY 28 0 0 0 0 0 0 28 0 0 0 0 0 28
Palier 900 CP0 6 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Sous-total 2 78 58 34 20 126 34 96 0 68 0 0 0 514
TOTAL 94 82 56 29 150 54 119 11 81 33 15 5 729
58 63130 MW
Réacteur Puissance Réseau 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Juin

2014

TOTAL

Puissance : puissance électrique nette de la tranche « réacteur + turbo-alternateur ».

Réseau : année de connexion de la tranche au réseau de transport de l’électricité/

 

Sur la période, le total des couples « réacteur-événement » est de 729.

 

Les évènements précurseurs individuels (sous-total n°1) :

Le nombre total des évènements individuels est de 215. La moyenne annuelle des évènements individuels est de 18,7 et la valeur annuelle varie entre 9 en 2006 et 33 en 2012. Il y a certainement une part de hasard dans la répartition annuelle pour la place de évènements en fin ou en début d’année.

 

Les évènements précurseurs pour la totalité des réacteurs ou par paliers (sous-total n°2)

Ce sont les résultats du bas du tableau. Les évènements collectifs touchant un grand nombre de réacteurs représentent 514 évènements sur 729, soit 71%.

Sur la période étudiée, ont été concernés trois fois l’ensemble des 58 réacteurs, deux fois les 20 réacteurs du palier 1300 MW, neuf fois les 34 réacteurs des paliers 900 MW et une fois les 28 réacteurs du palier CPY (qui font partie des 34 du palier 900).

Les différences importantes entre les années dans la ligne « TOTAL » sont surtout imputables aux évènements collectifs et ne sont pas forcément significatives : par exemple, l’année 2007 connaît un événement précurseur touchant toutes les centrales qui est révélé en février  alors qu’il s’agit d’un écart de conception de la modification des filtres de certains puisards, anomalie qui aurait pu probablement être détectée en 2006. Il en est de même pour l’année 2009 qui voit apparaître au cours du troisième trimestre deux fois  l’ensemble des réacteurs de 900 MW et une fois ceux du CPY.

Ces évènements « collectifs » sont tout à fait comparables aux « anomalies génériques » que nous avons étudiées pour les années 2015 à début 2018 dans une note précédente.

 

Le tableau 3 présente par réacteur et par année la somme des évènements individuels et des évènements collectifs, ceux-ci étant répartis suivant l’ensemble des réacteurs ou les réacteurs de chaque palier concerné.

 

Tableau 3 – Evènements individuels et évènements collectifs

Réacteur Puissance Réseau 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 juin-14 TOTAL
Belleville 1 1310 1987 2 2 0 1 1 0 0 1 1 0 0 0 8
Belleville 2 1310 1988 3 1 0 1 1 1 0 1 0 0 1 0 9
Blayais 1 910 1981 1 1 1 0 3 1 4 0 2 1 0 1 15
Blayais 2 910 1982 1 1 2 0 3 1 4 0 3 1 0 0 16
Blayais 3 910 1983 1 1 1 0 3 2 4 0 2 1 0 1 16
Blayais 4 910 1983 1 1 1 0 3 2 4 0 3 1 0 0 16
Bugey2 910 1978 1 1 1 0 4 1 2 2 3 0 0 0 15
Bugey3 910 1978 1 2 1 0 4 1 2 0 2 0 0 0 13
Bugey 4 880 1979 2 2 1 0 4 1 2 0 3 1 0 0 16
Bugey 5 880 1979 2 1 1 0 4 1 2 0 3 1 1 0 16
Cattenom 1 1300 1986 2 1 0 1 2 0 0 0 0 0 2 0 8
Cattenom 2 1300 1987 2 2 0 1 1 0 0 1 0 0 1 0 8
Cattenom 3 1300 1990 2 1 0 1 1 0 0 1 0 1 1 0 8
Cattenom 4 1300 1991 2 2 0 1 2 0 0 0 0 0 1 0 8
Chinon B1 905 1982 1 1 1 0 4 1 4 0 2 1 0 0 15
Chinon B2 905 1983 3 1 1 0 3 1 4 0 2 1 0 0 16
Chinon B3 905 1986 3 1 1 0 3 1 4 0 2 1 0 0 16
Chinon B4 905 1987 1 1 1 0 3 1 5 0 2 1 0 0 15
Chooz B1 1500 1996 1 2 3 0 1 0 1 0 0 0 1 0 9
Chooz B2 1500 1997 1 1 2 0 2 1 1 0 0 0 0 0 8
Civaux 1 1495 1997 1 1 1 0 2 1 1 0 1 0 0 0 8
Civaux 2 1495 1999 1 2 2 0 2 0 0 0 0 0 0 0 7
Cruas 1 915 1983 1 1 1 0 4 1 4 0 3 1 0 0 16
Cruas 2 915 1984 1 2 1 0 3 1 4 0 2 1 0 0 15
Cruas 3 915 1984 1 1 1 1 3 2 4 0 2 1 0 0 16
Cruas 4 915 1984 1 1 1 0 3 1 6 0 2 1 0 0 16
Dampierre 1 890 1980 2 1 1 0 3 1 3 0 2 0 0 0 13
Dampierre 2 890 1980 1 1 1 0 3 1 3 0 2 0 1 0 13
Dampierre 3 890 1981 1 1 2 0 5 1 3 0 2 0 0 0 15
Dampierre 4 890 1981 1 1 1 0 5 1 3 0 2 0 0 0 14
Fessenheim 1 880 1977 1 2 1 0 3 2 2 0 2 1 0 0 14
Fessenheim 2 880 1977 1 1 4 1 3 1 3 0 2 1 0 0 17
Flamanville 1 1330 1985 2 1 0 2 2 2 0 0 0 1 1 0 11
Flamanville 2 1330 1986 2 1 0 1 1 1 0 0 0 0 0 0 6
Golfech 1 1310 1990 2 1 0 1 1 0 0 0 0 1 0 0 6
Golfech 2 1310 1993 3 2 0 1 1 0 0 0 0 1 0 0 8
Gravelines 1 910 1980 2 2 1 0 3 2 3 0 2 2 0 0 17
Gravelines 2 910 1980 1 2 1 1 3 2 3 0 2 1 0 1 17
Gravelines 3 910 1980 1 2 1 1 3 2 3 0 2 1 0 0 16
Gravelines 4 910 1981 1 1 1 0 3 2 3 0 2 1 0 1 15
Gravelines 5 910 1984 1 1 1 0 4 2 3 0 2 1 0 0 15
Gravelines 6 910 1985 2 1 1 0 4 2 3 0 2 1 1 0 17
Nogent 1 1310 1987 2 1 0 2 2 0 0 0 0 1 1 0 9
Nogent 2 1310 1988 2 1 0 3 2 0 0 0 0 1 1 0 10
Paluel 1 1330 1984 2 3 1 1 2 1 0 0 1 0 1 0 12
Paluel 2 1330 1984 3 2 1 1 1 1 0 0 0 0 1 0 10
Paluel 3 1330 1985 2 2 1 1 1 0 0 0 0 0 0 0 7
Paluel 4 1330 1986 2 3 1 1 1 1 1 0 0 1 0 0 11
Penly 1 1330 1990 3 1 1 1 1 0 1 1 0 0 0 0 9
Penly 2 1330 1992 3 2 0 1 1 1 0 0 0 1 0 0 9
St Alban 1 1335 1985 2 1 1 1 1 0 2 1 0 0 0 0 9
St Alban 2 1335 1986 2 1 1 1 1 0 0 2 0 0 0 0 8
St Laurent B1 915 1981 2 1 1 1 4 1 3 0 2 1 0 0 16
St Laurent B2 915 1981 1 1 2 0 3 1 3 0 4 1 0 0 16
Tricastin 1 915 1980 1 1 1 0 3 1 3 0 4 0 0 1 15
Tricastin 2 915 1980 1 3 1 0 3 1 3 0 2 0 0 0 14
Tricastin 3 915 1981 1 3 2 0 4 1 3 1 2 0 0 0 17
Tricastin 4 915 1981 2 1 1 0 4 1 3 0 2 0 0 0 14
TOTAL     94 82 56 29 150 54 119 11 81 33 15 5 729

 

Dans la troisième phase de cette analyse, le tableau 4 présente le nombre d’évènements précurseurs par année et par réacteur.

 

Tableau 4– Récapitulatif des évènements précurseurs par année et par réacteur

Nombre d’évènements par réacteur 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 Total
Nombre de réacteurs concernés 2 2 9 6 2 2 1 3 4 9 13 5 58
Nombre total d’évènements 12 14 72 54 20 22 12 39 56 135 208 85 729

 

Lorsque l’on prend en compte tous les évènements précurseurs concernant tous les réacteurs, on trouve un total de 729 couples « réacteur-événement précurseur », sur la période d’une dizaine d’années (11,5). Soit, sur la même période, 63 évènements en moyenne par an et  12,6 par réacteur.

Le nombre d’évènements par réacteur varie de 6 (2 réacteurs) à 17 (5 réacteurs : Cruas 4, Fessenheim 2, Gravelines 1 et 2, Tricastin 3), avec quand même 13 réacteurs qui ont connu sur la période 16 évènements précurseurs.

 

Conclusion

En admettant la sincérité de l’information fournie par l’ASN, et nous n’avons aucune raison d’en douter, on ne peut que mettre en regard le nombre considérable de couples « évènements précurseurs-réacteur) sur la période étudiée (2003-mi 2014), 799, et  la définition même de l’événement précurseur, « événement qui conduit à un accroissement du risque de fusion du cœur par rapport à la probabilité de fusion du cœur prise en compte lors de la conception des installations », ce qui conduit à  se poser sérieusement la question de l’état de sûreté du parc nucléaire français pendant la période considérée et dans la situation actuelle dans la mesure où l’on peut penser que toutes ces défaillances n’ont pas été corrigées, sans oublier que de nouveaux évènements précurseurs seront certainement décelés à l’avenir, au fur et à mesure du vieillissement du parc.

[1] Référence : CODEP-DCN-2018-016515 – Communication de Madame Sylvia Kotting-Uhl.

[2] Lorsque tous les réacteurs d’un même site sont concernés, seul le nom de la centrale est indiqué.

[3] En plus des 28 réacteurs du palier CPY, les réacteurs de 900 MW comprennent les 6 réacteurs du palier CP0 (Fessenheim 1 et 2 et Bugey 2, 3, 4 et 5).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.