Les femmes, naturellement contre le nucléaire

En matière de nucléaire , mieux vaut faire confiance aux femmes qu’aux hommes trop occupés par leurs envies de pouvoir. Les femmes qui donnent la vie en connaissent la valeur pour les enfants.  Point n’est besoin de faire un dessin. L’exemple vient de l’épouse du premier Ministre du Japon et aussi des japonaises qui témoignent dans la vidéo ci dessous. Leblogdejeudi associe à cet éloge Cécile, Janick, Aizen, Katia et toutes les autres veilleuses et  blogueuses de Fukushima.
Japon : la femme de Shinzo Abe lui demande d’oublier le nucléaire Par le figaro.fr  le 11/06/2013

Lors d’une conférence, Akie Abe, la femme du premier ministre pronucléaire Shinzo Abe, a appelé son mari à préférer les énergies renouvelables au nucléaire « made in Japan ». «Je suis antinucléaire», a déclaré Akie, la femme du premier ministre japonais, Shinzo Abe, lors d’un discours tenu à huis clos jeudi dernier et ensuite mis en ligne par les organisateurs, une ONG de soutien aux communautés agricoles. Une déclaration qui aurait peut-être moins fait jaser si celle-ci n’avait pas ajouté qu’elle n’aimait pas l’idée que son mari tente de vendre des technologies de centrales nucléaires. Selon elle, il ferait mieux de proposer de l’énergie propre. «Je reconnais que le Japon possède des technologies de pointe (…) mais je pense que notre pays devrait consacrer une partie de l’argent dépensé pour le nucléaire à développer des énergies nouvelles et à les vendre à l’étranger», a-t-elle poursuivi.

 

« Ne nous abandonnez pas »: Ci dessous une des mères venue du Japon témoigne lors du Colloque de Genève sur la radioprotection de Genève en 2012 :

IMG_0165

 

De 100 mères. Cette vidéo est en version japonaise, mais s’il-vous-plaît regardez-la, il suffit de regarder les images. nous souhaitons un monde sans centrales nucléaires..Pour mon enfant. Pour les enfants des voisins. Pour la vie sur la terre entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.