Oct 27 2011

Les pathologies des évacués de Fukushima

26 octobre – Cette semaine, le Daily Yomiuri a publié un article révélant «un développement alarmant» concernant les évacués qui vivent dans des logements temporaires et qui développent des caillots sanguins dans les jambes.

Yomiuri déclare: «L’incidence du problème, connu sous le nom de thrombose veineuse profonde, a été élevé dans les abris où les évacués restent inactifs dans des espaces limités pour de longues périodes. »

Selon un rapport du médecin Janette Sherman D., MD de San Francisco , « Il peut y avoir une autre explication à l’augmentation des caillots de sang, en plus de l’inactivité».

«Sauf si les propriétés biologiques des rayonnements sont annulés, les effets indésirables observés dans la population de Tchernobyl se produiront certainement chez les personnes exposées aux retombées de Fukushima», note Sherman.

«Pour les enfants et les adultes, les maladies du sang et des systèmes circulatoire et lymphatique sont parmi les conséquences les plus répandues de la contamination de Tchernobyl, et surtout parmi les évacués et ceux qui ont travaillé sur le nettoyage. »

« Les données provenant de Tchernobyl a confirmé des niveaux élevés de Cs-137 et les effets indésirables sur le sang, les vaisseaux sanguins et le coeur. »

Janette Sherman D., MD, est médecin et toxicologue. Elle a travaillé dans le rayonnement et la recherche biologique à l’Université de Californie installation nucléaire et à la Marine américaine radiologique Laboratoire de la Défense au chantier naval de Hunters Point à San Francisco. De 1976-1982, elle a siégé au conseil consultatif de l’EPA Toxic Substances Control Act.

Pour en savoir plus…

http://membres.multimania.fr/impassenucleaire/chap3.htm

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*