Mai 15 2012

Ligne THT: un opposant au tribunal de Coutances le 19 juin

Message de l’association Marais sous Tension pour le procès du 19 juin par rennes info 14/06

Le procès de Michel HOUSSIN, président de l’association Marais sous Tension, aura lieu mardi 19 juin 2012 à 9h au Tribunal de Coutances, suite à son interpellation lors du déboulonnage symbolique qui a eu lieu à Saint-Martin d’Aubigny le 18/03/2012.

L’association appelle tous les militants anti THT, anti EPR, anti-nucléaire et tout simplement les sympathisants à apporter leur soutien ce jour-là.

Un petit déjeuner à prix libre sera servi sur place pour attirer l’attention sur la répression que subit actuellement la lutte anti-THT. Ne pas oublier  de se munir d’une pièce d’identité.

« Munissez-vous de tout ce qui peut faire du bruit afin de marquer notre présence avant et après le procès. Venez nombreux ».

MARAIS SOUS TENSION

Interview

Trois questions à…Michel Houssin, porte-parole de la Confédération paysanne dans la Manche et président de l’association anti-THT, Marais sous tension. Article Ouest-France Jeudi 10 mai 2012

Vous comparaissez mardi 19 juin devant le tribunal correctionnel de Coutances pour avoir déboulonné un pylône.
Qu’attendez-vous de cette audience ?

Ce procès doit être une tribune. Nous allons clairement ouvrir le débat. Je pense que les risques de condamnation sont assez limités. Je vois mal le tribunal me coller la peine maximum. Faire un exemple serait démesuré. Cela soulèverait bien des colères. Alors oui, j’espère que le tribunal prendra nos revendications en considération.

RTE annonce l’achèvement de la ligne Cotentin-Maine d’ici la fin de l’année. Que peuvent encore espérer les militants anti-THT ?

La question, c’est : « Jusqu’où on va ? » Aujourd’hui, nous sommes arrivés au bout de la légalité. De l’action légale. À ce rythme, les recours contre la ligne THT aboutiront lorsqu’elle sera finie. Nos revendications sont pourtant légitimes. Nous pensons que notre bagarre est d’intérêt public. Alors il faut retarder les travaux jusqu’à ce qu’on ait une réponse juridique à nos questions. Je ne revendique pas l’illégalité. Mais je ne condamnerai pas ceux qui viendraient à employer des moyens non légaux pour parvenir à cette fin.

Les militants anti-THT paraissent peu nombreux, mais déterminés.
Pensez-vous que leurs revendications trouvent un écho au sein de la population ?

Des militants sont visiblement prêts à aller beaucoup plus loin. La situation n’incite pas à la modération. Mais je suis persuadé que nous avons le soutien de la population. Ses réticences contre le projet de ligne THT sont très fortes. Il y a encore un espace pour le militantisme, une fenêtre de tir pour intervenir à différents niveaux. Il ne faut simplement pas se couper de la population.

F. P.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*