Sep 20 2011

ll y a 23 ans, un chercheur japonais avait averti des risques de tsunami pour les centrales atomiques

Un célèbre chercheur japonais sur les risques de tsunami a souligné l’importance de regarder au-delà des données du passé dans l’estimation des dangers des catastrophes naturelles.

A une réunion de 4 jours organisée par la Société japonaise de l’énergie atomique à Kitakyushu, une ville du sud-ouest de l’Archipel, Nobuo Shutô, professeur émérite de l’université du Tohoku, a donné une conférence ce mardi.

Dans une thèse publiée dans une revue il y a 23 ans, M. Shutô, bien connu dans le monde pour ses recherches sur les tsunamis, avait souligné la possibilité qu’un tsunami puisse perturber les circuits électriques d’une centrale nucléaire.

Le professeur avait continué d’insister sur le besoin d’être prêt à des tsunamis plus violents qu’attendu, mais les compagnies d’électricité n’ont pas mis en oeuvre les mesures appropriées en préparation à d’éventuelles catastrophes de ce genre.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*