MOX: Lettre ouverte du CRILAN à Mr le Premier Ministre

Lettre ouverte de Didier ANGER Pdt du  CRILAN et Ex vice-Président de la commission énergie du Parlement européen. 6 avril 2013

A PROPOS DU DÉPART IMMINENT DE COMBUSTIBLE MOX VERS LE JAPON

Monsieur le Premier Ministre,

Le CRILAN de Basse Normandie, association agréée pour la défense de l’Environnement, représentée dans toutes les commissions d’information près des installations nucléaires (INB) du Nord Cotentin, vous demande expressément de faire arrêter les préparatifs de fourniture par AREVA de combustible MOX ( Mélange d’uranium et de plutonium) à destination du Japon, depuis La Hague et le port de Cherbourg, pour 70 jours de mer, au moins.

Au-delà de notre opposition fondamentale au recours au MOX et à la filière du plutonium, nous voulons attirer votre attention sur deux éléments circonstanciels et essentiels :

1°Il y a urgence et précaution :

Il s’agit de fournir ce combustible sensible pour la centrale nucléaire de TAKAHAMA sur la côte ouest du Japon, face à la CORÈE, bordée par la mer du Japon. On sait les tensions qui existent actuellement en mer du Japon, tensions encore exacerbées ces jours ci par les menaces de guerre de la dictature stalinienne de Pyongyang depuis le troisième essai militaire, envers le pouvoir autoritaire de Séoul qui se sent conforté par le soutien américain.

2°Il y a remise en cause du respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes :

Depuis la catastrophe de Fukushima, l’activité nucléaire du Japon a été réduite vers zéro. La centrale de Takahama et son réacteur 3 auquel est destiné ce MOX est encore à l’arrêt. La France n’a pas à imposer ses solutions industrielles et énergétiques aux autres pays de la Planète, en les exposant à des risques dont la responsabilité serait partagée : le réacteur 3 de Fukushima, qui aujourd’hui encore vient de connaître un arrêt brutal du refroidissement de sa piscine, fonctionnait avec du MOX… français.

Permettez-moi de faire appel à votre sens des responsabilités.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie de croire à notre attachement au vivant, où qu’il se situe sur la Planète et à nos salutations respectueuses de la démocratie.

Les Pieux ( Hague sud) le 6 avril 2013

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.