ND des Landes : les anti Ayraultport devant la prison de Nantes

Environ 300 opposants au futur aéroport Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes ont manifesté samedi devant la prison de Nantes en soutien à leurs camarades condamnés après les heurts avec les forces de l’ordre sur le site de l’aéroport. Fabienne Béranger avec AFP 29/12/2012.

La répression  fait son œuvre: 80 zadistes attendent de passer en jugement suite à des interpellations par la police sur le site de Notre Dame des Landes. Les condamnations infligées aux premiers jugés montrent que le pouvoir veut frapper fort.

 

Les anti-aéroports devant la prison de Nantes samedi 29 décembre 2012 © AFP -Franck Perry

Les anti-aéroports devant la prison de Nantes samedi 29 décembre 2012 © AFP -Franck Perry

Les opposants se sont rassemblés à 16h devant la maison d’arrêt de Nantes/Carquefou dont les accès routiers étaient interdits par des grilles, les tenant à l’écart sur le parking d’un centre commercial proche, selon cette même source.

Puis ils ont traversé la forêt avoisinant la prison pour s’approcher au plus prêt des grilles de l’enceinte protégées par plusieurs groupes de forces de l’ordre.

Parvenus à quelques dizaines de mètres des grilles ils ont chanté, scandé « liberté » et joué de la musique à grand renfort de tambours. Environ une heure plus tard ils ont quitté les lieux sans incident en scandant « on reviendra ».

« Certain(e)s d’entre nous ont été condamné(e)s à des interdictions du territoire, de la ZAD (zone d’aménagement différé du futur aéroport, ndlr) ou du département pour un ou deux ans, à de la prison avec sursis, et dernièrement à des peines de prison ferme de deux et cinq mois », expliquent les occupants de la ZAD dans leur communiqué d’appel à la manifestation.

« Ils tentent de nous isoler physiquement, ça ne se passera pas comme ça! », affirment-ils dans ce communiqué.

28 novembre: justice d’exception en comparution immédiate au TGI

Prisonnier écologiste anti Ayraultport, Cyril écrit à ses amis

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.