«

»

Nov 29 2011

Nucléaire : Hollande pour un grand débat suivi d'une loi programmatique

Publié le 28-11-11 à  par Le Nouvel Observateur avec AFP

Le candidat socialiste souhaite préparer la transition énergétique « autour de quatre principes: l’indépendance, la sécurité, l’emploi et le pouvoir d’achat ».

Des militants de Greenpeace devant le siège du PS PATRICK KOVARIK / AFPDes militants de Greenpeace devant le siège du PS PATRICK KOVARIK / AFPFrançois Hollande affirme qu’il ouvrira « un grand débat sur l’énergie en France », associant « acteurs » et « citoyens », qui s’achèvera par le vote au Parlement d’une « loi de programmation de la transition énergétique », s’il est élu en 2012, dans une tribune au « Monde » daté de mardi 28 novembre.

« J’ouvrirai, au lendemain de l’élection présidentielle, si les Français m’accordent leur confiance, un grand débat sur l’énergie en France associant largement les acteurs et les citoyens, dont le Parlement fixera la conclusion par le vote d’une loi de programmation de la transition énergétique », écrit-il.

« La France doit réussir la transition énergétique », assure le candidat socialiste à l’élection présidentielle, qui veut la « préparer (…) autour de quatre principes: l’indépendance, la sécurité, l’emploi et le pouvoir d’achat ».

Diversification des sources d’énergie

« Il s’agit de sortir progressivement du tout pétrole pour les transports et du tout nucléaire pour l’électricité », résume le candidat très attaqué par l’UMP et le gouvernement sur la question du nucléaire.

Son premier objectif: « la diversification de nos sources d’énergie ». Le modèle nucléaire « doit désormais se moderniser et s’adapter », car « les centrales lancées à la fin des années 1970 seront en fin de vie dans les quinze prochaines années ».

« Des investissements importants devront y être consacrés pour éventuellement les prolonger, sachant que les exigences en matière de sécurité en élèveront le coût, sans oublier la question lancinante du stockage des déchets », poursuit-il.

« Parallèlement, si nous ne faisons rien, notre retard en matière d’énergies renouvelables s’accentuera », prévient-il, déterminé à « engager une politique cohérente de montée du renouvelable: solaire, éolien terrestre et maritime, biomasse ».

Le Nouvel Observateur – AFP 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*