16 results for eglise, francois

L’Appel de Genève II pour en finir avec le nucléaire

APPEL AUX AUTORITÉS POLITIQUES  10 octobre 2013 Cet article relaie l’appel publié sur le site suivant: http://apag2.wordpress.com/ Les catastrophes nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima ont eu lieu à 25 ans d’intervalle. Pourtant, on nous avait assuré que de tels accidents étaient quasiment impossibles ! Nos responsables politiques l’ont cru, et nous aussi. En réalité, la probabilité …

Lire la suite

Hessel – Morin : "Résistons à la tentation réactionnaire !"

Stéphane Hessel et Edgar Morin : deux résistants, deux tempéraments, deux figures phares de l’engagement. L’ancien diplomate et le sociologue se sont rencontrés le 19 juillet 2011, au Théâtre des idées, le cycle de rencontres intellectuelles du Festival d’Avignon. Vifs, graves, alertes et enjoués, ils ont donné ce jour-là quelques raisons d’espérer, malgré la crise …

Lire la suite

Ligne THT : ce petit village normand qui résiste encore à l’autoroute de l’électricité

Rien n’arrête « le progrès ». Surtout pas un maire entêté, une poignée de paysans désespérés, des riverains désenchantés et quelques dizaines de militants écolos non violents. L’autoroute de l’électricité, qui reliera le réacteur nucléaire EPR de Flamanville, dans la Manche, à l’agglomération rennaise, continue sa progression, inexorablement. A coup de pressions, de répressions et de millions …

Lire la suite

THT: Le village survolté refuse la ligne de 400 000 volts

320 pylônes sur 160 km entre Saint-Sébastien-de-Raids (Manche) et Beaulieu-sur-Oudon (Mayenne). La ligne très haute tension (THT) taille sa route dans la campagne où elle plante ses chandeliers. Il y a un os. Un os en forme de village : Le Chefresne. François Simon Ouest France samedi 25 août 2012 Claude Osmond et Martine Leroy, chez eux, au …

Lire la suite

THT: Le village survolté refuse la ligne de 400 000 volts

http://www.ouest-france.fr/of-photos/2012/08/25/SIDE_4032418_1_apx_470_.jpg Photo. Claude Osmond et Martine Leroy, chez eux, au Chefresne. En toile de fond, le pylône monté à quelques mètres de leur exploitation. Ouest France samedi 25 août 2012 Le coin est bossu et touffu. Il n’y a rien de plat au Chefresne : « Ici c’est trois vallées, point barre. » Tout a …

Lire la suite