Au G20, ne pas oublier Fukushima par Attali

« Une dépeche nous rappelle que rien n’est réglé à Fukushima. Non seulement la radioactivité continue à s’etendre; Non seulement les déchets radioactifs de la centrale sont encore dans une piscine afffeusement mal placée en cas de nouveau tremblement de terre »…….

http://blogs.lexpress.fr/attali/

Retrouvez ci-dessous ce qu’il écrivait le 27 mars 2011, (aller jusqu’à la traduction française)

Branle bas de combat

Vous avez aimé les subprimes californiens? Vous adorerez les déchets nucléaires japonais.
http://blogs.lexpress.fr/attali/2011/11/02/at-the-g20-do-not-forget-fukushima/#comments 

Aux USA, c'est pas mieux: centrales, séismes

Du Coté des Etats Unis, la sécurité des centrales nucléaires n’est pas formidable notamment pour celles de plus de 40 ans. Globalement la  fragilité des centrales aux tremblements de terre  est à souligner dans une période qui voit s’accélérer le nombre et grimper la puissance de ceux-ci.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=5B05cjVElYQ#!

Merci de traduire et de commenter pour ceux qui le peuvent.

Le nombre de tremblements de terre d’une magnitude de 6 ou plus est en forte croissance depuis 1966, les récents de 2010-2011 étant à eux seuls des plus significatifs. La tendance est à l’augmentation, d’environ 40% entre 1980 et 2010 pour les séismes de mag>6, mais seulement de 15% pour les séismes de mag>7,5

Pour le début d’année en cours: si le rythme continue comme cela on aura une année exceptionnelle avec de 2x plus de séismes mag>6 que pour la moyenne des 30 dernieres années:

Une preuve de plus ( ajout du 7 novembre) WASHINGTONUn rare séisme de magnitude 5,6 a secoué samedi soir le centre de l’Oklahoma (centre des Etats-Unis), une puissance record pour cette région, a annoncé le centre américain de géophysique (USGS).

Une première secousse de 4,7 sur l’échelle de magnitude du moment s’était produite dans la matinée.

Les autorités ont fait part de dégâts matériels mais d’aucune victime.

L’épicentre du tremblement de terre, qui s’est produit à 22H53 locales (03H53 GMT dimanche), était situé à six kilomètres à l’est de la localité de Sparks à une profondeur de cinq km.

NB: Un séisme de 7 par rapport à un séisme de 3 est donc 10 000 fois plus puissant.

Et dire que dire de l’ EPR de Flamanville est « taillé » pour un séisme max de 5.7……

 

 

Négociations PS-EELV : ça coince…; vers un plan B pour EELV?

Publié le 3 novembre, mis à jour le 5 novembre à 11h30

Les négociations qui ont repris mercredi matin entre le PS et Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en vue d’un accord programmatique pour 2012 se sont achevées à la mi-journée, avec le constat qu' »on rapproche les points de vue » et le souhait de part et d’autre, d’arriver à un accord dans les 15 jours.

Face à l’arrogance historique du PS quand il sent le vent en poupe, EELV devra t-il partir sous ses propres couleurs aux législatives? 

http://www.francesoir.fr/actualite/politique/ee-lv-plan-b-cecile-duflot-153750.html
Le chantier à Flamanville est l’une des pierres d’achoppement de l’entente cordiale recherchée par les écologistes et les socialistes.

Pour Europe Ecologie-les Verts, le sujet est vite balayé: il s’agit d’arrêter tout simplement le chantier du réacteur 3è génération à Flamanville. Leur but, c’est une sortie du nucléaire rapide. De ce fait,  l’EPR est leur ennemi numéro 1: sa mise en service prolongerait le nucléaire jusqu’en 2070.

Duflot : pas de « point de compromis » avec le PS si on continue à construire l’EPR:

« Clairement, on ne pourra pas direqu’on trouve un point de compromis, si on continue à construire des centrales nucléaires ruineuses comme l’EPR et potentiellement dangereuses, ce qu’a dit l’ASN [Autorité de sûreté nucléaire] (…). C’est une évidence », a répondu MmeDuflot.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/11/04/duflot-pas-de-point-de-compromis-avec-le-ps-si-on-continue-a-construire-l-epr_1598817_823448.html

Du côté du parti socialiste, l’avis est moins tranché.

François Hollande ne souhaite pas abandonner l’une des dernières industries françaises exportables. Le contexte de Fukushima a ravivé l’intérêt de pays comme les Etats-Unis ou la Chine pour l’EPR. Mais les réacteurs low-cost fabriqués en Corée du Sud n’offrent pas les garanties de sécurité désormais exigées, d’où un regain d’intérêt pour la solution française.

Le PS envisage de ce fait une sortie du nucléaire partielle et surtout en douceur : Il s’agit de faire baisser la part de l’énergie nuclaire de 75 à 50% d’ici 2025. Les écologistes avancent une part de 40%. Sur ce point, les négociations semblent donc avancer.

Si les deux partenaires parviennent à un accord, il devrait être signé d’ici le 19 novembre.

Mais Cécile Duflot peaufine dèjà son plan B , qu’on se le dise…

Bravo Cécile, Bravo Eva!!!!

 

Leucémies aiguëes au Japon

Plusieurs tweets de personnels médicaux rapportent des cas de leucémie aiguë dans le Kanto ( à proximité de Tokyo)

Dans la plupart des cas, on observe un lymphome malin, mais la récente augmentation de la leucémie aiguë « est trop évidente pour l’ignorer» et «non négligeables à l’échelle d’un changement ».

L’augmentation des taux de cancer est plus rapide que je pensais. Je suis étonné que les particules radioactives agissent si vite dans la destruction des tissus.

Sujet à suivre….

Un nouveau Tokyo…

Le Japon dévoile un plan pour développer massivement « la ville de sauvegarde » à 300 miles à l’ouest de Tokyo, aéroport d’Itami

Le gouvernement japonais envisage de créer une ville de sauvegarde en cas paralysie de Tokyo suite à un séisme  ,

En effet, après   «la centrale de Fukushima qui a été gravement endommagée par le tsunami, il y a des craintes d’autre grand tremblement de terre qui pourrait  dévaster Tokyo et empêcher le gouvernement de mener ses affaires  »

«Préoccupés par l’impact paralysant qu’un tremblement de terre pourrait avoir sur Tokyo, le gouvernement japonais a dévoilé ses plans pour développer une ville entière de sauvegarde au cas où. » […]