La dispersion atmosphérique des radionucléides de l'usine de Fukushima-Daichii

CEREA, laboratoire commun École des Ponts ParisTech et EDF R & D

Victor Winiarek, Marc Bocquet

Yelva Roustan, Camille Birmans, Pierre Tran

Carte de dépôt sur le sol de césium-137 pour l’accident de Fukushima-Daichii.

http://cerea.enpc.fr/en/fukushima.html

Contamination des sols Extreme près de Fukushima

30 août 2011

Des niveaux extrêmes de radiations ont été détectés dans le sol à moins de 40 kilomètres de  Fukushima n ° 1, a déclaré le Ministère des sciences.

Dans une carte publiée le 29 août  on montre  pour la première fois des niveaux de contamination des zones situées dans un rayon de 100 km de l’usine.

L'Asahi Shimbun

Un emplacement dans la ville de Okuma avait  plus de 30 millions de becquerels de césium de tous types par mètre carré.

http://ajw.asahi.com/article/0311disaster/fukushima/AJ201108308286

Flashs et fumées troublantes à Fukushima

Sur cette séquence de la Tecpam réalisée dans la nuit du 1er au 2 septembre, à 2’11 (01h49), vous allez voir un flash au fonds au niveau des réacteurs 3 et 4 (remarqué par lufilau dans le post au commentaire du 31/08), puis immédiatement après (soit 1 à 2 secondes en temps réel), une projection d’eau sur la tepcam. La même chose va se reproduire une seconde fois à 2’32, puis vous constaterez que de beaucoup de fumée s’échappe devant le réacteur 4 pendant plusieurs minutes.

Baisser le volume du son qui n’apporte rien.

http://www.youtube.com/watch?v=M1f1_u84W9w&feature=youtu.be

 

Une concentration de Cs-137 estimée à "plus de" 3 Millions de Becquerel / m2 à 30 Km du site de Fukushima Daiichi

02/09/2011

Impression PDF

image from www.yomiuri.co.jp

Comme indiqué avant-hier, la nouvelle carte de contamination des sols au Césium-137 publiée par le METI (relevés du 14/6) inclut un « spot » supérieur à 3 MBq/m2 (et non 0.3 Mbq/m2 comme indiqué initialement dans l’article) au-delà de la zone d’évacuation « recommandée » des 30 Km. La carte présentée ci-contre présente l’avantage d’être en Anglais et d’indiquer les noms des localités concernées.

Il s’agit d’un chiffre absolument effarant : plus de 3 millions de Becquerel au mètre carré à 30 Km du site, c’est deux fois plus que le relevé maximum de contamination effectué à proximité immédiate du site de Tchernobyl en 1986 ! (source UNSCEAR

A noter que deux autres points « rouges » >3MBq/m2 sont situés quant à eux, dans la zone « de préparation d’évacuation prioritaire » [SIC] entre 20 et 30 Km du site.

Plus grave, certains points de contamination > 1 Mbq/m2 sont également mentionnés  près d’Itate-Mura, à plus de 40 Km du site, et donc malheureusement à proximité immédiate de la ville de Fukushima et de ses 300.000 habitants qui ne se trouve qu’à 50 Km au Nord-Ouest de cette maudite centrale.

L'effroyable mensonge