Pilules d’iode, évacuation et autres plans d’urgence en cas d’accident nucléaire

À la lecture de la note de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFNC), la conclusion s’impose : il faut immédiatement mettre à l’arrêt les réacteurs à risque de Doel 3 et Tihange 2. Quant aux autres réacteurs, ils doivent également être progressivement fermés, et assez rapidement.19 Janvier 2016. Wiebe Eekman

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.