«

»

Juil 30 2013

Sécurité: avertissement de l' ASN pour les sites nucléaires de Tricastin et de Romans

Les deux sites nucléaires de Tricastin et de Romans-sur-Isère ont été mis en demeure par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Filiales d’Areva, ces sites doivent « améliorer leurs moyens de gestion des situations d’urgence ». Par L Expansion.com  lun. 29 juil. 2013 

Les sites Areva du Tricastin et de Romans ont comme activités la conversion, l’enrichissement ou l’entreposage de l’uranium et la fabrication des combustibles qui alimentent les réacteurs nucléaires d’EDF. A la suite de l’accident de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima en mars 2011, l’ASN avait prescrit à Areva de disposer avant le 31 décembre 2016, de locaux et de moyens d’urgence « résistant à des situations extrêmes ». L’ASN avait aussi prescrit la mise en oeuvre de dispositions transitoires à compter du 30 juin 2013.

Des dispositions non respectées

En application de ces décisions, Areva avait transmis à l’ASN le 28 juin 2012 des solutions jugées « satisfaisantes ». Areva a proposé le 26 juin dernier « d’autres dispositions que celles initialement prévues avec de nouvelles échéances, sans apporter les justifications nécessaires ». « Les dispositions des décisions du 26 juin 2012 ne sont donc pas respectées par Areva », souligne l’ASN, qui met en demeure les exploitants de les respecter « dans un délai de quatre à huit mois ».

« Prenant acte de la mise en demeure de l’ASN », Areva a indiqué s’engager à mettre en service pour le site du Tricastin, « un Poste de Commandement mobile d’ici la fin de l’année 2013 ». D’ici là, « un véhicule type PC mobile est en service sur le site afin de prendre le relais en cas de phénomènes naturels extrêmes », a précisé Areva dans un communiqué.

Sur le site de Romans, le Poste de Commandement provisoire, en cours d’aménagement, « sera mis en service en novembre 2013 », a encore indiqué Areva.Les sites du Tricastin et de Romans « répondront ainsi à la totalité des demandes de l’Autorité de sûreté nucléaire », a souligné Areva. La mise en demeure concerne pour le site du Tricastin les sociétés Eurodif Production, Comurhex, Socatri, Areva NC et Set ainsi que pour le site de Romans, la société FBFC.
En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/securite-avertissement-pour-les-sites-nucleaires-de-tricastin-et-de-romans_396634.html#rxeY3AaDhcgEqyyj.99

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*