Sondage exclusif : les Français sévères avec les Verts

Pascal Durand et Cécile Duflot, jeudi, aux journées parlementaires des écologistes à Angers.

Pascal Durand et Cécile Duflot, jeudi, aux journées parlementaires des écologistes à Angers.Photo : GUILLAUME SOUVANT/SIPA

Les turbulences chez Europe Ecologie-Les Verts font des dégâts dans l’opinion. Au lendemain du claquage de porte de Noël Mamère et après la mise à l’écart du secrétaire général Pascal Durand, metronews et OpinionWay ont interrogé les Français sur le mouvement écologiste en crise. Les résultats sont sévères : pour 69% des sondés, il « ne propose pas réellement d’alternatives politiques », contre 29% qui estiment le contraire.

Une ligne « pas suffisamment claire »

Un mouvement qui n’apparaît plus comme force de proposition ? C’est justement la raison mise en avant mercredi par Noël Mamère pour motiver sa décision : l’ancien candidat à la présidentielle a estimé que son parti, « prisonnier de ses calculs et de ses clans », ne « produisait plus rien ». Les Français sont partagés sur l’origine du départ de cette figure historique des écologistes. Pour 44% des sondés, il est d’abord lié à « la situation du parti au sein du gouvernement » (Noël Mamère se montre sur ce point très critique depuis plusieurs mois), quand 54% des autres estiment que c’est principalement « la situation à l’intérieur du parti » qui en est la cause.

Elément notable : la proportion s’inverse chez les sympathisants EELV, ceux-ci pointant à 56% l’expérience gouvernementale pour expliquer la sortie du député de Gironde. Ce résultat témoigne des doutes qui s’expriment de plus en plus en interne sur le bien-fondé de la présence de ministres écologistes dans l’équipe Ayrault. « Certains peuvent considérer que la ligne de la participation du parti au gouvernement n’est pas suffisamment claire et pas suffisamment respectée », analyse Julien Goarant, directeur d’études chez OpinionWay.

Moins d’une semaine après la conférence environnementale, lors de laquelle les écologistes ont plutôt été rassurés par les annonces de François Hollande en matière de transition énergétique, la collaboration avec les socialistes est toutefois encouragée par les sympathisants : 70% d’entre eux estiment que l’impact d’Europe Ecologie Les Verts est positif sur la politique du gouvernement. Il faut continuer, disent-ils donc, mais en en faisant plus. Sur l’ensemble des Français, le chiffre tombe à 32%.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.