Tag: EPR

Fév 04 2018

EPR de Flamanville : quatre questions sur une catastrophe industrielle

Sept ans de retard et un devis qui a triplé en dix ans : le chantier de l’EPR de Flamanville a reçu vendredi la visite de Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat de Nicolas Hulot. Après la centralede Fessenheim (Haut-Rhin) et le futur site d’enfouissement de déchets à Bure (Meuse), le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique, Sébastien …

Continue reading

Jan 30 2018

L’ASN anticipe un nouveau retard pour l’EPR de Flamanville

Tout va bien mon petit marquis… Lors de ses voeux annuels, l’Autorité de sûreté nucléaire s’est montrée réservée sur le calendrier de la mise en service de l’EPR de Flamanville. EDF l’espère pour fin 2018. Par ailleurs, le gendarme du nucléaire estime que la situation en matière de sûreté nucléaire est « moins préoccupante » qu’il y a un an. 30 …

Continue reading

Oct 16 2017

Les dérives d’EDF dans le nucléaire vont faire exploser notre facture

Pas chère, l’électricité en France ? Pour le moment, oui. Mais cela ne devrait pas durer, car les tarifs fixés par l’Etat ne reflètent absolument pas les coûts de notre filière atomique. Renforcement de la sécurité, stockage, coût du démantèlement… la facture risque d’être salée. Par Thierry Gadault Capital  12/10/2017  Plus de 33 milliards d’euros. C’est, selon …

Continue reading

Oct 07 2017

Dans l’usine AREVA du Creusot, trois décennies de gestion défaillante

  M. Bolloré n’est pas seul responsable des falsifications opérées systématiquement à l’usine du Creusot. Elles s’étaient amorcées avant son arrivée, et ont continué ensuite, avec Areva. Mais la responsabilité des différents acteurs est clairement engagée, et leurs actes jettent un sérieux doute sur la sûreté de l’EPR. 4 octobre 2017 Reporterre  Émilie Massemin (Reporterre)    Cet article est …

Continue reading

Oct 03 2017

La très étrange transaction de 170 millions d’euros entre Areva et M. Bolloré

En 2003, Areva aurait pu acquérir l’usine de pièces nucléaires du Creusot pour une bouchée de pain. Il a préféré l’abandonner à Michel-Yves Bolloré, et lui racheter trois ans plus tard pour 170 millions d’euros. Au coeur de la tractation, une usine d’où sont sorties des pièces défectueuses de l’EPR de Flamanville…2 octobre 2017 / Émilie Massemin (Reporterre) …

Continue reading