Archives de l’étiquette : PPI

Avr 30 2016

Préparation à un accident nucléaire : le déni de réalité français passé au révélateur européen

Alors que la commémoration des 30 ans de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl a été l’occasion pour le gouvernement français de « rassurer » les Français en étendant les Plans Particuliers d’Intervention (1) de 10 à 20 kilomètres autour des centrales nucléaires. Et alors que 30 ans après, le mensonge d’État sur le nuage radioactif …

Continuer à lire »

Nov 11 2013

Flamanville: le guide confidentiel

Réservé aux habitants d’un rayon de 10 km autour de la centrale, ce guide plutôt confidentiel est sensé donner les bons conseils en cas d’accident nucléaire. En fin d’article un lien sur l’exercice de 2012 à flamanville Objection votre honneur. A Fukushima, c’est à 30 km que s’est portée la zone. Avec 2 réacteurs de …

Continuer à lire »

Avr 06 2013

Le CRILAN et le PPI de l'Arsenal nucléaire militaire de Cherbourg

Projet de PPI ( Plan Particulier d’intervention) de l’ARSENAL : Avancée ou Retour en arrière dans la transparence? L’arsenal militaire peut donc comporter des risques, certes de moindre ampleur, mais du même type que ceux des centrales nucléaires et des piscines de la Hague et ce, au coeur d’une agglomération cherbourgeoise d’environ 100 000 habitants.

Avr 02 2013

Sous-marins nucléaires de Brest et missiles: ouvriers irradiés et pastilles d'iode

À l’Île-Longue, l’eau des chaufferies nucléaires des quatre sous-marins, légèrement radioactive, est régulièrement renouvelée. Longtemps dispersées en mer, les eaux très légèrement contaminées de leurs chaufferies nucléaires sont aujourd’hui en partie évaporées et stockées à terre.
Des comprimés d’iode seront distribués dans les semaines qui viennent aux habitants qui résident près de la base navale de Brest. Plusieurs milliers de Brestois seront concernés, « tout autour de Recouvrance »,

Juin 28 2012

Exercice de crise nucléaire à Flamanville: la sirène peu audible,voir pas du tout,dans le bourg

La sirène de la centrale nucléaire de Flamanville, où un troisième réacteur est en construction, était peu voire pas audible du bourg, a constaté jeudi matin un correspondant de l’AFP lors d’un exercice de crise. L’exercice se basait sur un scénario avec échappement de matière radioactive à l’extérieur de la centrale, après une brèche dans un …

Continuer à lire »