Oct 28 2011

Tepco se tourne vers Tokyo pour une aide publique

LEMONDE.FR avec AFP  28.10.11

Tepco demande à l’Etat japonais une aide publique de mille milliards de yens (9,4 milliards d’euros), selon la presse, pour financer une partie de l’indemnisation des victimes.

Un panel d’experts mandatés par le gouvernement a estimé à quelque 4 540 milliards de yens (42,5 milliards d’euros) le montant des compensations que Tepco devra verser d’ici à mars 2013.

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/10/28/l-operateur-de-la-centrale-de-fukushima-se-tourne-vers-tokyo-pour-une-aide-publique_1595710_3216.html

Cette information fait bondir Jeudi: c’est la privatisation des gains et la socialisation des pertes même au Japon. La nation japonaise qui ne veut plus du nucléaire va devoir supporter  le coût social de la catastrophe, alors qu’elle la vit dans sa chair et dans son coeur.
En France chacun sait que le plafond des assurances d’une centrale nucléaire est si ridicule que EDF et AREVA ne pourraient faire face à une telle catastrophe.

Après avoir bénéficié d’un KW a bas prix avec le nucléaire depuis 30 ans nos sociétés en voie de désindustrialisation vont devoir gérer les inconséquences du choix nucléaire: remise en état des centrales à prolonger, démantèlement, investissement dans les énergies alternatives.

Si par malheur un accident devait arriver à une centrale ou à la Hague (où est entreposé la valeur du combustible usagé de 108 réacteurs) qui pourrait assurer les conséquences humaines et écologiques de ces désastres? …..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*