«

»

Déc 03 2011

Un syndrome chinois possible à Fukushima

Jean-Paul Baquiast 03/12/2011

 

 On appelle ainsi la fonte du coeur d’un réacteur, qui traverse les différentes enceintes et pénètre dans le sous-sol et le cas échéant dans la mer. Des contaminations plus ou moins sévères en résultent. Mais on peut craindre aussi une explosion hydrovolcanique massive,

 Or la situation à Fukushima n’ayant pas évolué depuis 8 mois, contrairement aux affirmations de Tepco, on peut craindre le pire. Les conséquences dévasteraient non seulement le Japon mais toute la zone pacifique voisine.

 L’expert qui formule ces prévisions parait crédible. Il s’agit de Uehara Haruo, architecte du Fukushima Daiichi’s Reactor No. 3 et ancien président de la Saga University

 On peut s’étonner de voir avec quel calme les autorités japonaises et internationales semblent acceuillir ce diagnostic: ni démenti, ni affolement.

 Pour en savoir plus 

Fukushima Diary http://fukushima-diary.com/2011/11/architect-of-reactor-3-warns-massive-hydrovolcanic-explosion/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*