Pendant le vrai faux débat énergétique , les coups partis prennent de l'avance

On appelle ça des « coups partis ». Quelle jolie expression pour désigner des projets engagés à l’emporte pièce et qui hypothèquent l’avenir des choix actuels et futurs. En matière de production énergique, le nucléaire est un exemple de la chose notamment en raison de l’absence de transparence sur les décisions.
Qu’on en juge: Nucléaire,  en avant  toute!

Le CEA et Bouygues s’allient pour le réacteur de 4e génération ASTRID

  • Avec ITER  qui engloutit des sommes pharaoniques, c’est le réacteur à fusion nucléaire qui incarne nos rêves de l’immortalité

La Ministre FIORASO en visite à ITER le 6 septembre

  • Avec MIRRHA  c’est le mythe de la réduction des déchets nucléaires.

Un consortium mené par Areva remporte un contrat pour un réacteur nucléaire à Mol

 Delphine Batho , ministre de l’écologie fraîchement débarquée du Gouvernement ne s’est pas trompée: tout se passe entre lobbies. Citoyens circulez y a rien à voir.  Dur pour ceux qui croient encore au débat.

Delphine Batho pointe « une menace grave pour la démocratie » 

Le nucléaire est une énergie anti-démocratique

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.