Avr 12 2018

Zad de Notre-Dame-des-Landes : stoppez tout avant qu’il ne soit trop tard !

 

Les associations et organisations signataires de cette tribune exigent la « cessation de cette opération militaire de grande envergure » qui piétine les aspirations de la jeunesse à porter un nouveau modèle de société. Reporterre 12 avril 2018

 

 

 

 

La liste des associations et organisations signataires de cette tribune est la fin.


 » Les associations et organisations d’opposition aux grands projets imposés, risqués et néfastes pour la préservation de l’environnement s’indignent et condamnent l’action du gouvernement actuellement en cours sur la Zad de Notre Dame des Landes.

Elles exigent la cessation de cette opération militaire de grande envergure,

  • qui détruit de façon aveugle et sans sommation des projets de vie alternatifs installés ou en cours ;
  • piétine les engagements antérieurs pris avec de nombreux occupant-es ;
  • provoque une spirale de tension à haut risque qui engage un processus désespéré et sans issue.

L’État engage son entière responsabilité quant aux blessé-es résultant de son intervention, que ce soit du côté des habitants de la Zad ou des forces de l’ordre.

Nous avons en tête le drame de Sivens et les réunions auxquelles nous avons participé — en vain ? — dans le cadre des travaux de la commission présidée par le sénateur Richard en 2014, pour « formuler des réponses aux lacunes du débat environnemental en France  ».

Le musellement de la presse est une nouvelle étape, qui ne laisse personne indifférent et provoque une grande inquiétude.

Enfin, la sphère politique dans sa majorité actuelle doit cesser de mépriser, stigmatiser et détruire les désirs de nouveaux modèles économiques, agricoles, culturels, solidaires et sociétaux portés par une partie de la jeunesse actuelle, seule légitime dans la construction de son avenir. Le signal envoyé aujourd’hui au « monde de demain » est indigne d’un pays qui s’affirme encore de couleur démocratique.

Lundi 9 avril, sur la Zad.

À cet effet, nous appelons au ressaisissement des esprits dans les ministères chargés de ce dossier, une pause immédiate des opérations de destruction sur le terrain et la reprise du dialogue. Faute de quoi, les appels à mobilisation, de soutiens et de tous horizons, vont se renforcer dans les heures à venir. »


LES PREMIERS SIGNATAIRES

ACTE (Association chalonnaise pour la Transition Ecologique)
Agir pour l’Environnement
Alsace Nature
Alternatiba
Alternatiba-Rouen
Amis de la Terre France 
ANVCOP21
Association La Presle
Attac
Attac Vosges
Attac Alès Cévennes
AVERN
Bizi 
Bouillons Terres d’Avenir Rouen
Coordination Cigeo/BURE Stop : Asodedra, Burestop 55, Bure Zone Libre, Cedra 52, Eodra, Habitants vigilants de Gondrecourt-le-Château, MNE, Fédération MIRABEL Lorraine environnement et des opposantes et opposants à la poubelle nucléaire
Collectif 3R
Collectif NDDL 73
Comité de soutien NDDL-Chalon
Collectif Alsace NDDL
Collectif GCO NON MERCI
Collectif Non À l’Autoroute A133-A134
Des habitant.e.s de la zad du Moulin (lutte anti-GCO)
Collectif STOPEPR ni à Penly ni ailleurs
Confédération Paysanne
DECICAMP (DEmocracie pour les CItoyens des CAMPagnes)
Fédération Environnement Eure-et-Loir
France Nature environnement Grand Est 
Greenpeace France
Gudmont-dit-Non
Libre Canut, association environnementaliste de Goven
NOVISSEN
Réseau Sortir du nucléaire 
St Hilaire Durable

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*