Mar 14 2014

3 ans après Fukushima l'EPR montré du doigt

ManifEPR14mars2014BJeudi 13 mars, une vingtaine de militants antinucléaires ont marqué le 3e anniversaire de l’accident nucléaire de Fukushima sur le port de Cherbourg. La Manche Libre 14 mars 2014

Derrière les banderoles installées sur le port de commerce de Cherbourg et rappelant les accidents nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima, un des quatre générateurs à vapeur du futur réacteur nucléaire EPR de Flamanville. Cette pièce de plus de 300 tonnes est installée sur une barge et pourrait rejoindre le port Dielette, près de Flamanville, samedi 15 mars au matin. Elle sera installée dans la foulée sur le chantier de l’EPR. Trois autres livraisons du même type auront lieu dans les jours et les semaines qui viennent. L’occasion pour les militants de Greenpeace et de Sortir du nucléaire de dénoncer une fois de plus l’EPR en particulier et le nucléaire civil en général.

Les coûts, plus de 8 milliards d’euros, et les délais, près de 10 ans de chantier pour la construction d’un EPR, ont notamment été montrés du doigt. Selon Greenpeace, l’EPR de Flamanville ne sera pas achevé en 2016 comme l’annonce EDF et n’a pas d’avenir commercial.