Entre Marion Maréchal Le Pen et le bio: un gouffre..

 

Marion Maréchal Le Pen (MMLP) : « On ne peut pas miser sur la mode du tout bio »

Bio de PACA : Les Français sont plus nombreux à consommer des produits bio et de plus en plus souvent. En 2014, près de 9 Français sur 10 en ont consommé au moins occasionnellement (88 % vs 75 % en 2013) et 6 sur 10 régulièrement, d’après le dernier Baromètre Agence BIO / CSA de janvier 2015. La Bio fait désormais partie des habitudes des Français, ce n’est donc pas un effet de mode mais bien une tendance de fond qui aujourd’hui représente un marché de 5 milliard d’euros par an en France avec une croissance de plus de 10% par an.
________

MMLP : « Le bio n’est pas un choix judicieux politiquement à moyen et long termes pour répondre aux besoins alimentaires grandissants de la population française. »

Bio de PACA : La productivité de l’Agriculture Biologique est prouvée par de nombreuses expérimentations scientifiques (INRA, GRAB…), et des agronomes indépendants (Marc Dufumier, Jacques Caplat…). Dans « Changeons d’agriculture » (ed. Actes Sud, 2014), Jacques Caplat démontre comment l’agriculture biologique peut permettre de nourrir 12 milliards d’humains « sans défricher un seul hectare supplémentaire et même au contraire en reconstituant des écosystèmes dégradés ».
________

MMLP : « Le vrai choix stratégique c’est l’agriculture raisonnée. »

Bio de PACA : L’agriculture raisonnée est un concept imaginé à l’origine par les tenants de l’agriculture intensive et les lobbies de firmes phytosanitaires, vide de sens sur le plan des exigences environnementales (simple respect de la réglementation et engagement de n’appliquer des traitements que lorsque cela est nécessaire) et aujourd’hui complètement obsolète. Un décret de février 2014 paru au Journal Officiel a officialisé la disparition de la certification « agriculture raisonnée ».
________

MMLP : « Objectif du FN : 50% de produits locaux en agriculture raisonnée dans les cantines des lycées »

Bio de PACA : Bio et local ne s’opposent pas, ils se complètent. Le réseau Bio de Provence – Alpes – Côte d’Azur préconise une introduction progressive et régulière des produits issus de l’agriculture biologique locale dans les cantines, et non pas le « tout bio ». Ce débouché accompagne la dynamique d’augmentation globale de la production et la consommation de produits bio dans la région PACA.
________

MMLP : (à propos des aides) « Tout parier sur la conversion au bio n’est pas judicieux »

Bio de PACA : Alors que l’Agriculture Biologique représente plus de 15% des surfaces agricoles de la Région, elle bénéficie de moins de 4% des aides du second pilier de la PAC et de moins de 10% du budget agriculture du Conseil Régional, toutes structures confondues. On est très loin du tout sur la bio ! L’Agriculture Biologique est une agriculture moderne, dynamique, innovante et techniquement pointue qui répond à une attente sociétale grandissante. Elle représente une véritable opportunité pour l’économie régionale et une chance pour la préservation de l’environnement, la santé et la qualité de vie de ses habitants.
__________________________________________________________

Le Réseau Bio de Provence – Alpes – Côte d’Azur se tient à la disposition de tous les candidats pour apporter son expertise sur l’agriculture biologique régionale à partir d’éléments concrets et factuels.

http://www.laprovence.com

http://www.laprovence.com/…/Politique-Marion-Marech…/x3diegv

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.