«

»

Juin 05 2012

Japon : Les ministres signent une pétition pour reporter le redémarrage des réacteurs nucléaires

Les ministres japonais ont signé une pétition qu’ils présenteront au Premier Ministre du pays lui demandant de faire preuve d’une grande prudence avant de décider le redémarrage des réacteurs nucléaires du pays. 05/06/2012 Actualité news environnement.

Jeudi rêve: y aurait-il des ministres en France pour prendre une telle initiative?

Presque un tiers des législateurs du parti majoritaire du Japon ont signé une pétition adressée au Premier Ministre Yoshihiko Noda, lui demandant d’être prudent pour décider du redémarrage des réacteurs nucléaires du pays, étant donné les inquiétudes en matière de sûreté après le séisme et le tsunami de l’an dernier qui ont ravagé la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.

Yoshihiko Noda, impatient de redémarrer deux réacteurs dans l’ouest du pays avant le pic de la demande en électricité cet été, pourrait décider dès cette semaine de les reconnecter au réseau électrique, malgré un risque de retour de bâton qui pourrait affaiblir sa cote de personnalité déjà en berne dans les sondages.

« Il est clair d’après les études que la majorité de la population pense que nous pouvons survivre cet été en économisant notre énergie et en transférant l’électricité entre les régions » indique la pétition, qui sera présentée au gouvernement de Yoshihiko Noda cette semaine.

« Nous vous demandons d’envisager le fait qu’il y a un accord insuffisant au sein du parti et parmi la population, et de tenir compte des sentiments des 160 000 victimes de la catastrophe, et d’être d’autant plus prudent avant de prendre la décision de redémarrer les réacteurs » ajoute la pétition.

L’énergie nucléaire fournissait presque 30% de ses besoins en électricité au Japon avant la catastrophe de l’an dernier qui a ravagé la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Nord-Est du Japon, provoquant la pire crise nucléaire que le monde ait connue depuis plus de vingt-cinq ans.

Depuis lors, les 54 réacteurs nucléaires du pays ont été désactivés pour des contrôles de maintenance de routine et n’ont jamais été redémarrés.

Yoshihiko Noda a indiqué lundi que le redémarrage des réacteurs à l’arrêt était essentiel non seulement pour éviter les pénuries d’électricité cet été mais également pour éviter d’affecter l’économie en faisant augmenter le prix de l’électricité, des arguments souvent cités par les producteurs du Japon.

Cependant, Satoshi Arai, ancien ministre de la Stratégie et sponsor de la pétition, a déclaré que Yoshihiko Noda avait échoué à réunir les conditions pour redémarrer les activités des deux réacteurs de la compagnie Kansai Electric Power Wo dans sa centrale de Ohi à Fukui, à l’ouest du Japon.

Le gouvernement tente depuis plusieurs mois de regagner le soutien des autorités locales pour le redémarrage des activités nucléaires, mais le gouverneur de Fukui a déclaré lundi que la balle était dans le camp de Yoshihiko Noda.

Voir aussi :
– Les centrales électriques nucléaires et au charbon manqueront bientôt d’eau
– Le projet EnR-Pool a été lancé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*