«

»

Nov 27 2011

La Guerre du nucléaire réveille la démocratie

Affiche GreenpeaceLe président de la Répubique accuse les Verts et les Socialistes de vouloir détruire la filière nucléaire et compromettre ainsi des milliers d’emplois, voire des millions d’emplois. Pour la première fois depuis longtemps les français auront peut être la chance d’un débat de fond sur la question et par extension d’un vrai débat sur nos choix de sociétés. Greenpeace réagit avec véhémence aux propos du Président et à ce que l’association décrit comme « un arsenal de communication qui date des années 70 ».L’association oppose à l’affirmation de millions d’emplois menacés, celle de 63 millions de français menacés par le nucléaire, ses effluents radioactifs, ses déchets, la probabilité d’un accident. Position que l’association résume en caricaturant les affichettes de l’UMP en faveur du nucléaire (photo ci-contre).

Concernant les chiffres des emplois menacés voici la réaction de l’association de défense de l’environnement : « 200 000, 400 000, 1 million, 2 millions : la valse des chiffres toujours plus fantaisistes donne le tournis. Le Président et l’UMP font semblant d’oublier l’immense gisement d’emplois qui se trouve dans le démantèlement des centrales en France et à l’étranger, dans la gestion des déchets nucléaires, mais aussi et surtout dans le développement des renouvelables et de l’efficacité énergétique. Le centre de recherches allemand DIW a publié une étude qui montre qu’un kWh produit par les renouvelables en Allemagne génère 8 fois plus d’emplois qu’un kWh produit par le nucléaire en France. »

Concernant le tissu industriel. Pour Greenpeace « Sarkozy veut faire peur, agite suppressions d’emplois et délocalisations… et affirme que les Allemands paient leur électricité deux fois plus cher que les Français. Ça n’empêche pas l’Allemagne d’être la 3e puissance économique et industrielle mondiale et dans le même temps d’avoir décidé de sortir du nucléaire ! »  (voir notre article à ce sujet)

Concernant la facture d’électricité. L’UMP évoque une augmentation de 50 % de la facture d’électricité des ménages. Pour Greenpeace « le parti présidentiel « oublie » de rappeler que le prix de l’électricité va de toute façon augmenter d’au moins 33 % dans un scénario de maintien du nucléaire dans les années à venir. En ayant mis tous ses œufs dans le même panier, la France s’est privée de politiques d’économie et d’efficacité énergétique depuis des décennies. Résultat : les ménages français consomment en moyenne 1,5 fois plus d’électricité que leurs voisins européens ». ( voir notre article à ce sujet)

RÉDACTION  DDmagazine LE 25 NOVEMBRE 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*