Projet d'accueil des enfants de Fukushima dans la ville de Matsumoto

Ce projet d’accueil dans la ville de Matsumoto, dont le Dr. Sugenoya est le maire est absolument vital pour tous les enfants de Fukushima que le gouvernement Japonais condamne à vivre dans la radiation. Ce projet mérite le support de tous, en espérant que son succès fasse des émules dans toutes les autres villes Japonaise, de manière à sauver tous ces enfants en les évacuant dans un environnement plus sain. Info Médiapart Par Renard

C’est le Docteur Sugenoya, il a travaillé à Tchernobyl et est aujourd’hui responsable des actions de santé à Matsumoto, une ville de 240.000 habitants située à 320 km de Fukushima. Après les explosions des réacteurs, cette ville a accueilli des familles venant des zones dangereuses.
Le Docteur Sugenoya a donc une vision large des conséquences sanitaires des accidents nucléaires. Y compris dans la durée.
Son interview est traduite en anglais, je vous en donne les grandes lignes.
En tenant compte de son expérience, ce médecin reproche aux autorités japonaises :
– de ne pas avoir aussitôt étendu à 50 km (au lieu de 20 km) la zone à évacuer,
– de ne pas avoir donné des pastilles d’iode aux populations évacuées,
– d’encourager le retour des populations dans des zones qui sont loin d’être correctement décontaminées,
– d’évoquer des « faibles doses », notamment en ce qui concerne la population des enfants et des femmes enceintes (particulièrement sensible aux radiations).
°°°
Se basant sur son expérience aux environs de Tchernobyl, ce médecin déclare que 27 ans après l’explosion du réacteur, il existe toujours des problèmes de santé chez les enfants. Les enfants présentent des problèmes de déficit immunitaire. Ils présentent une tendance aux infections respiratoires. Les enfants présentent une fatigabilité anormale, un manque d’énergie.
Chez ces « enfants » (ceux qui sont aujourd’hui devenus adulte), les enfants qu’ils mettent au monde ont tendance à avoir un petit poids et ont une tendance à présenter des malformations congénitales.
°°°
Parmi les enfants des environs de Fukushima, on trouve souvent des problèmes d’obésité. Ils seraient liés, en autre, à l’inactivité (les enfants ne peuvent souvent pas jouer à l’extérieur). Ces enfants auraient tendance à vivre dans une « bulle » car addicts aux jeux vidéo.
°°°
Le Docteur Sugenoya encourage une solidarité entre les villes japonaises : il faudrait que les enfants des environs de Fukushima soient accueillis ailleurs, pour y vivre ou pour des séjours.
http://blogs.mediapart.fr/edition/japon-un-seisme-mondial/article/070314/de-tchernobyl-fukushima-lanalyse-dun-medecin-japonais
Pour participer à ce projet: voir dernière page ci dessous
Photo de D'un Renard.
Photo de D'un Renard.
Photo de D'un Renard.
Photo de D'un Renard.
il y a 26 minutes