Séisme de 4,9 en Bretagne et Normandie : "Du jamais vu depuis 1930"

Un tremblement de terre de magnitude 4,9 sur l’échelle de Richter a eu lieu, vendredi 11 juillet 2014, peu avant 14h, au large de la Bretagne et de la Normandie. Explications. 76 actu  11/07/2014 
Bien entendu on pense aux installations nucléaires du Cotentin,: la centrale nucléaire  de Flamanville et le site AREVA de Jobourg;
Voir à ce sujet l’article du Blogdejeudi: Sismologie et sensibilité du Cotentin aux tsunamis: l’EPR disqualifié…
(Capture d'écran Rénass/Google Earth)
Le séisme a eu lieu près de l’île de Jersey, aux portes de la Normandie. (Capture d’écran Rénass/Google Earth)

Un séisme de magnitude 4,9 sur l’échelle de Richter a eu lieu au large des côtes de Normandie, à proximité de Jersey. Il a été enregistré vendredi 11 juillet 2014, à 13h54. Un mouvement de plaques lié aux failles qui se trouvent en mer.

Un séisme de 4,9, pour la Bretagne et la Normandie, c’est quelque chose d’important. De prime abord, en recherchant dans la sismicité historique, on trouve un événement ayant les mêmes caractéristiques dans les années 1930. C’est une magnitude assez faible dans l’absolu, mais c’est plus fréquent dans les Alpes ou les Pyrénées », explique à 76actu, Olivier Bouc, sismologue au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) d’Hérouville-Saint-Clair, près de Caen.

Ce séisme s’est produit à faible profondeur, dans la Manche. « S’il s’était produit sur la terre, il aurait pu provoquer quelques chutes d’objets, mais pas de dégâts sur les bâtiments », estime néanmoins le sismologue.
À Caen et sur tout un périmètre de près de 100 kilomètres autour du lieu du séisme, les habitants ont pu ressentir le tremblement de terre. « C’est quelque chose qui est plus facile à ressentir dans les immeubles, en hauteur », souligne l’expert. En Bretagne et sur toute une partie de la Basse-Normandie, ce sont des dizaines de témoignages qui affluent vendredi 11 juillet 2014.

Le Bureau central sismologique français enregistre les témoignages des secousses ressenties par les habitants. (Capture d'écran)
Le Bureau central sismologique français enregistre les témoignages des secousses ressenties par les habitants. (Capture d’écran)

La terre avait tremblé en juillet 2011 en Normandie, déjà

Le jeudi 14 juillet 2011, à 9 heures, la terre avait déjà tremblé sur la côte normande. Un séisme d’une magnitude de 4,5 sur l’échelle de Richter, soit un peu moins que celui du vendredi 11 juillet 2014. Sans faire de dégâts, ce séisme intervenait juste après l’entrée en vigueur d’un nouveau zonage sismique de la France, qui place la Basse-Normandie en zone 2 sur 5, soit un risque faible.
La Haute-Normandie, elle, ne serait pas concernée par ces événements, liés au mouvement de failles situées entre le massif armoricain et le bassin parisien.

5,19 sur l’échelle de Richter dans le sud-est de la France, en avril

Début avril, un fort séisme de magnitude 5,19 sur l’échelle de Richter avait été ressenti dans une bonne part du quart sud-est de la France, sans faire ni dégât ni blessé. L’épicentre du séisme se situait dans les Alpes-de-Haute-Provence, selon le Renass. « Une magnitude qui est importante pour la France, et qui arrive à peu près tous les 10 ans », expliquait alors le Renass, indiquant que le dernier séisme de cette magnitude avait eu lieu près de la Corse.
À titre de comparaison, le séisme de 2011 au Japon, qui a entraîné la catastrophe de Fukushima, était d’une magnitude de 9 sur l’échelle de Richter.

http://www.76actu.fr/seisme-en-bretagne-et-normandie-du-jamais-vu-depuis-1930_85262/

 
C